Equipes

C’est l’heure du Rodeo Road Trip pour les Spurs : 6 matchs importants et un groupe à tester

Spurs
Source image : YouTube

Le rendez-vous est annuel, la tradition sera une nouvelle fois respectée. Pour les vingt prochains jours, les Spurs seront hors de San Antonio et devront naviguer sur un Rodeo Road Trip des plus chargés : l’heure de tester le groupe.

Certaines choses ne changent pas dans ce coin du Texas. Des petites habitudes, ancrées dans les moeurs, qu’on doit respecter avec discipline. Un tir avec la planche de Duncan dans le premier quart, un gros plan sur l’Alamo quand les caméras débarquent, une interview incisive de Pop ou un Rodeo Road Trip en plein mois de février. Pour 2018, on prend les mêmes et on recommence. Six rencontres seront au menu des Spurs, moins que les 8 habituellement réservées mais pas n’importe quelles affiches prévues cette saison. En effet, avec des cadors à aller chercher chez eux et des petits qui ne se laisseront pas faire devant leur public, les potes de Tony Parker pourraient se retrouver dans une sale affaire si le voyage complet n’est pas abordé avec une main de fer. On compte évidemment sur Gregg Popovich pour gérer cet aspect du séjour, maintenant le coach de San Antonio sera le premier à être testé sur ce périple longue-durée. Car comme nous allons le souligner ci-dessous, ce moment de la saison servira une nouvelle fois de jauge pour la franchise noire et blanche. Jugez plutôt le programme pour commencer.

  • 7 février : à Phoenix
  • 10 février : à Golden State
  • 12 février : à Utah
  • 13 février : à Denver
  • 23 février : à Denver
  • 25 février : à Cleveland

Un back-to-back, dix jours de repos entre les deux événements à Denver, pas de quoi en faire tout un plat, si ? Et bien justement. Comme Manu Ginobili le soulignait en début de saison, c’est ce trip qui permettra notamment de savoir si ces Spurs sont plutôt de la trempe du podium de l’Ouest, ou bien s’il s’agit d’une escouade en retrait, préférant laisser la jeunesse prendre le dessus et gagner en expérience dans de grands événements. Le mois de mars de San Antonio ? On l’attend déjà avec impatience, car ce dernier est souvent celui du mode rouleau-compresseur pour les Spurs. Une équipe qui chauffe à l’arrivée des Playoffs, des vétérans qui se dressent, on devrait avoir droit à un bilan plus que positif dans quelques semaines. Mais avant cela, il y aura ce RRT à devoir gérer, avec une concurrence qui colle aux fesses de la remorque texane. Minnesota, Oklahoma City et même Portland, trois franchises se plaçant juste derrière San Antonio,  dans l’espoir que ces vieux briscards se prennent les pieds dans le tapis. Chez le Jazz, par exemple. Ou à Denver. Sans parler des Warriors ou Cavs qui voudront eux aussi faire la peau aux noirs et blancs. Reste à savoir dans quelle direction Pop voudra aller. Troller un match en antenne nationale (4 sur 6 !) avec des petits pour effectuer son développement long-terme, jouer intensément chaque rencontre afin de monter en température, impossible de savoir ce que va nous réserver le coach légendaire. Une chose est sûre cependant, c’est ce qu’a affirmé El Manu : de retour à la maison le 28 février, on connaîtra nettement mieux ces Spurs 2017-18.

Tout le monde à l’aéroport de San Antonio, départ prévu pour Phoenix cette nuit. Les vingt prochains jours des Spurs seront agités, le Rodeo Road Trip servira d’excellente jauge pour un groupe qui a dû batailler tout au long de la saison afin de rester dans l’élite. Quel bilan en fin de voyage ? Positif, stable… ou négatif ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top