Bucks

Malcolm Brogdon écarté des terrains six à huit semaines : timing pourri pour des Bucks menacés à l’Est

Malcolm Brogdon

Les Daims sont décidément bien fragiles.

Source image : Bleacher Report

Alors que les Bucks viennent tout juste de récupérer Jabari Parker après quasiment un an d’absence, c’est Malcolm Brogdon qui va devoir laisser ses partenaires pendant plusieurs semaines. Pas le meilleur moyen d’entamer le sprint final vers les Playoffs, alors que Milwaukee voit son avance sur ses poursuivants se réduire dangereusement. 

C’est arrivé dans la nuit de jeudi à vendredi. Alors que les Bucks étaient en déplacement dans le Minnesota pour affronter les Wolves, Malcolm Brogdon a été contraint de laisser ses coéquipiers sur blessure au milieu du second quart-temps. Après avoir passé des examens et notamment une IRM, le diagnostic est tombé : le tenant du titre du trophée du Rookie de l’année souffre d’une déchirure partielle du tendon du quadriceps, et devrait manquer entre six et huit semaines de compétition. Alors qu’il pensait enfin retrouver l’intégralité de son effectif suite au retour de Jabary Parker, Joe Prunty – assistant devenu coach principal suite au limogeage de Jason Kidd – va donc devoir se passer de son arrière qui enregistrait jusqu’alors 13,3 points, 3,3 rebonds et 3,2 passes par matchs, le tout en un peu plus de 30 minutes. Une perte lourde pour les rotations sur les lignes arrières des Daims.

Une blessure qui tombe au plus mauvais des moments pour Milwaukee, qui semblait avoir trouvé son rythme en remportant quatre matchs consécutifs avant la blessure de Brogdon. Joe Prunty va donc devoir trouver les bons ajustements rapidement, car derrière, Indiana, Philadelphie et les Pistons – qui ont récemment accueilli le meilleur poste quatre de la Conférence Est – ne vont pas se faire prier pour revenir sur la bande de Giannis. C’est une belle bataille à quatre équipes qui se dessine à l’Est, avec seulement trois places disponibles. D’autant plus que du côté des Bucks, ne pas faire les Playoffs passerait mal aux yeux du public après avoir virer Jason Kidd alors que les résultats n’étaient pas si catastrophiques que ça. Si Jabari Parker va rester sous restriction de minutes pendant quelques temps, son retour réussi face à New York la nuit dernière peut donner de l’espoir aux fans des Bucks. Il a en effet envoyé 12 points et 3 rebonds en 14 minutes, on va donc prier fort du côté de Milwaukee pour qu’il revienne au plus vite à son meilleur niveau afin de palier à son tour à l’absence de son jeune coéquipier. On ne doute pas qu’il aura à cœur de faire forte impression jusqu’à la fin de la saison, puisqu’une négociation de contrat s’annonçant mouvementée devrait avoir avoir lieu cet été.

Pas de chance pour Milwaukee, qui va donc devoir patienter quelques semaines de plus avant de peut-être enfin retrouver son effectif au complet. Ce sera le moment de Joe Prunty de démontrer qu’il a bien sa place sur le banc des Bucks, alors que de nombreux candidats devraient se présenter cet été pour prendre sa place. 

Source : nba.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top