Celtics

Greg Monroe met un zef aux Pels pour rejoindre Boston : les Celtics complètent leur roster avant les Playoffs

Greg Monroe

Encore un beau coup de Danny Ainge !

Source image : YouTube - Bucks

Libre de signer où il souhaite depuis qu’il a négocié son buyout avec les Suns, Greg Monroe n’a pas tergiversé très longtemps. Approché par plusieurs franchises depuis hier, le pivot a logiquement opté pour Boston où il tentera de remporter un titre en juin.

C’est un beau cadeau qu’ont fait les Suns au produit de Georgetown en le libérant de ses obligations dans l’Arizona pour lui permettre de rejoindre un prétendant au titre avec la garantie de toucher ses 17,8 millions de dollars jusqu’au dernier centime en plus du nouveau petit pactole qui lui sera proposé pour terminer la saison ailleurs. Avec un profil offensif intéressant bien que calqué sur l’ancien modèle d’intérieur fixé dans la raquette et inefficace de loin, Greg Monroe c’est quand même 13,9 points et 8,7 rebonds de moyenne en carrière. De quoi intéresser pas mal de monde à deux mois de la fin de la saison régulière pour compléter un effectif en vue des Playoffs ou tout simplement tenter de réaliser un push pour se qualifier en post-saison. Les Pelicans étaient notamment intéressés et Alvin Gentry aurait même proposé une place de titulaire au natif de la Nouvelle-Orléans pour tenter de pallier l’absence de Boogie. Mais si l’idée de revenir dans sa hometown n’était pas déplaisante pour Monroe, ce dernier a finalement préféré le challenge que lui proposaient les Celtics selon Adrian Wojnarowski d’ESPN.

“Monroe va signer un contrat d’une saison et cinq millions de dollars avec les Celtics selon des sources d’ESPN. Les Pelicans ne pouvaient lui offrir que 2,2 millions de dollars.”

Plus qu’une histoire de sous, c’est le projet sportif qui a attiré l’ancien joueur des Pistons et des Bucks à Boston. En passant de Phoenix aux Celtics, il quitte tout simplement l’une des pires équipes de la Ligue pour rejoindre le troisième meilleur bilan de toute la NBA également premier de la Conférence Est. La franchise la plus titrée de la Ligue a profité de sa disabled player exception pour allonger le flouze et s’assurer de repartir avec le joueur ciblé. Même si Al Horford fait le taf et qu’Aron Baynes apporte satisfaction et dureté en sortie de banc, Danny Ainge offre un nouveau profil de joueur à son coach pour débloquer le scoring dans la peinture. Peu reconnu pour ses qualités défensives, Greg Monroe pourrait par contre permettre à Boston de diversifier son jeu en attaque alors que l’équipe n’est que 23ème en termes de points marqués (103,4 points). De plus, on ne doute pas une seconde de la capacité de Brad Stevens à intégrer son nouveau joueur pour le sensibiliser aux tâches défensives qui sont l’affaire de tous dans le Massachusetts. Au final, c’est un deal gagnant-gagnant qui permet aux Celtics de combler un besoin tout en permettant à Moose d’avoir une chance d’aller chercher la première bague de sa carrière tout en empochant quelques biffetons supplémentaire.

Sur tous les fronts, Danny Ainge réalise encore une belle opération à quelques jours de la deadline. Pendant que les Cavaliers peinent à monter un échange pour se blinder dans la raquette, le GM des Celtics saisi les opportunités lorsqu’elles se présentent. Boston est plus que jamais favori pour conserver son spot tout en haut de la Conférence Est.

Source texte : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top