Bucks

Giannis Antetokounmpo sort l’action clutch de la nuit : un lay-up décisif pour tuer les Knicks dans le money time

Cela faisait partie de ces rencontres que les Bucks ne pouvaient pas se permettre de perdre. Face aux Knicks, Milwaukee s’est fait peur mais a réussi à assurer l’essentiel grâce à un game-winner de son leader, Giannis Antetokounmpo, à 1,9 secondes de la fin.

Sans Malcolm Brogdon, blessé pour plusieurs semaines, le contexte n’était pas évident pour les protégés de Joe Prunty, le successeur de Jason Kidd. Outre l’absence du ROY 2017, Eric Bledsoe était fortement incertain avant la rencontre et il est vite sorti du match pour six fautes. Khris Middleton et Giannis Antetokounmpo savaient donc qu’ils allaient récupérer une grande partie des responsabilités offensives face à la défense assez malléable des Knicks. Mais le premier ratait l’occasion de briller à nouveau, devant se contenter de 9 points à 3/11 au tir. Par déduction, vous avez compris qu’il a donc fallu un grand Greek Freak pour espérer quoi que ce soit à domicile face à une équipe de New York méritante qui souhaite continuer de rêver aux Playoffs. Globalement, tous les titulaires ont répondu présents avec encore un double-double monstrueux d’Enes Kanter qui va bientôt demander à se faire construire une statue en dehors du Madison Square Garden (17 points, 18 rebonds). Toujours est-il qu’au bout de 47 minutes de jeu intenses et serrées, c’est Milwaukee qui obtenait la balle de match grâce à un contre de Monsieur AntetocomptetripleauScrabble sur ce même Turc avec un écart d’une seconde entre l’horloge des 24 et la sirène finale alors que le score était à égalité parfaite, 90 partout.

Sans trop se poser de question, Giannis remonte la balle et se retrouve avec la lourde tâche de délivrer le public du Wisconsin avec les longs bras de Kristaps Porzingis sur la truffe. Sans s’inquiéter, le Grec utilise l’écran de John Henson pour se débarrasser de la Licorne afin de se retrouver sur Enes Kanter, un peu moins long et pas franchement réputé pour sa défense depuis le début de sa carrière. Dans ce face-à-face entre voisins méditerranéen qui sent bon les duels d’Euroligue entre le Fener et l’Olympiakos ou le Pana, cela devient presque une question d’honneur. Le MIP 2017 réalise un spin move orienté à gauche pour s’écarter de son vis-à-vis et termine solidement, main gauche, pour passer au-dessus du bras de Kanter pas totalement dans les choux et de celui de KP revenu en soutien. Bang, game over. Avec 1,9 seconde sur l’horloge, Tim Hardaway Jr. tente un dernier tir miraculeux du parking, sans réussite. Milwaukee peut souffler, New York pourra avoir des regrets.

Attendu dans ce genre de situations, Giannis Antetokounmpo n’a pas tremblé face à ses fans. On n’en est pas encore au stade des gros step-back à trois points mais ce genre de lay-up est tout aussi précieux et pourrait faire la différence au moment de faire les comptes en fin de saison. Auteur de 29 points hier soir, le Grec a encore confirmé son statut de star montante de la Ligue.

BoxKnicks BoxBucks

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top