Jazz

Donovan Mitchell provoque une éclipse sur Phoenix : 40 points dans la gorge des Suns

Tout juste élu rookie du mois pour la deuxième fois de la saison, Donovan Mitchell a fêté sa nouvelle distinction avec un énorme carton contre les Suns. Ce n’est que sa première saison chez les pros mais il a déjà entamé une collection de matchs à 40 points.

De nouveau privé de Rodney Hood, le Jazz remettait une fois de plus le scoring entre les mains de son rookie. Déjà meilleur marqueur de son équipe avec 19,7 points de moyenne tous les soirs, Donovan Mitchell est impressionnant de maturité et de régularité, lui qui n’est plus retombé en single digit depuis le 18 décembre. Le rookie wall ? Une vaste blague pour le produit de Louisville qui est en train de grapiller son retard sur Ben Simmons dans la tête des votants pour le ROY. De passage à Phoenix dans le cadre d’un road-trip qui les emmènera à San Antonio dès ce soir, les disciples de Quin Snyder souhaitaient donc engranger de la confiance contre l’une des pires équipes de la Ligue. Les blessures n’ont pas épargné Utah cette saison mais les espoirs de Playoffs sont encore permis alors que Boogie risque de manquer à New Orleans et que le récent trade des Clippers indiquent qu’ils ne visent plus forcément le Top 8 cette saison. Mais encore fallait-il aller gagner à la Talking Stick Resort Arena.

Le suspense ne va pas durer bien longtemps avec un écart qui va rapidement grimper à 10, puis à 20 points en faveur des Jazzmen. La raison principale à cette différence de niveau entre les deux équipes ? Un rookie que l’on va finir par surnommer Monsieur Propre s’il nous lâche encore ce genre de mixtape à l’avenir. On connaissait surtout Donovan Mitchell le dunkeur, avec ses posters tonitruants sur des joueurs lui rendant parfois 20 centimètres. Il va désormais falloir s’habituer à Donovan Mitchell le sniper. Bien aidé par la défense extrêmement laxiste des Suns, le bleu s’en est donné à cœur joie en envoyant bombe sur bombe du parking avec généralement deux mètres de liberté pour s’aligner avec le cercle. Devin Booker a bien tenté une défense plus rapprochée mais le résultat est identique à l’exception que son adversaire a aussi gagné un voyage sur la ligne. Le rookie n’a presque rien raté mais même quand c’était le cas, il a une telle confiance en lui qu’il faisait switch sur la deuxième tentative depuis le même spot grâce au rebond offensif de Derrick Favors. Au final ? Le Jazz s’impose en toute facilité (129-97) et Mitchie s’éclate (40 points, 6 assists et 5 rebonds à 7/9 du centre-ville). Le plus impressionnant dans tout ça, c’est peut-être que ce n’est même pas son career-high, puisqu’il en avait mis un de plus sur le bec des Pelicans il y a deux mois

Si les cercles ont relativement été épargnés par le rookie hier soir, ce n’est pas le cas des ficelles qui sont encore chaudes à l’heure qu’il est. S’il continue sur ce rythme et que le Jazz parvient à se qualifier aux Playoffs grâce à lui, il va vraiment falloir le considérer comme un sérieux challenger pour le titre de meilleur rookie de l’année.

BoxJazz

BoxSuns


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top