Magic

Aaron Gordon pourrait bien faire ses valises : le Magic sonde le marché… pour tout faire péter ?

Aaron Gordon

Pas sûr qu’Aaron Gordon soit si réticent à l’idée de s’éloigner du marasme d’Orlando.

Source : NBA League Pass

Embarqués dans une énième saison catastrophique, les dirigeants du Magic sonderaient discrètement le marché afin d’échanger ce qui se rapproche le plus de leur « Franchise Player » : Aaron Gordon. Plus le temps de faire des sentiments, Orlando veut se remettre à gagner et n’exclut aucune option.

Le changement de management devait permettre au Magic de rapidement se relancer, et le début de saison réussi des floridiens laissait présager un bel avenir pour la jeune équipe d’Orlando. Sauf que le retour à la réalité n’a pas tardé, et que le Magic occupe aujourd’hui l’avant-dernière place de la Conférence Est. Une nouvelle désillusion suffisante pour – enfin ? – pousser le front office à opérer des changements structurels dans l’effectif. D’après Michael Scotto de The Athletic, le Magic envisagerait la possibilité d’échanger Aaron Gordon, qui sort la meilleure saison de sa carrière dans un rôle de Franchise Player : 18,4 points (meilleur scoreur de l’équipe), 8,3 rebonds (deuxième meilleur rebondeur de l’équipe) et 2,2 passes par match. Malgré un mois de janvier compliqué en termes d’adresse extérieure (20% du parking), Gordon a bien progressé dans le domaine et affiche un pourcentage correct pour son poste (35%), de quoi faire remonter la côte de l’ancien d’Arizona. En même temps, le faire jouer à son poste naturel, ça aide.

Mais Jeff Weltman et John Hammond, arrivés cet été pour redresser une franchise qui stagne, semblent avoir décidé d’explorer toutes les options à leur disposition pour accélérer le mouvement, et aucun joueur n’apparaît pour l’instant intouchable. Si des rumeurs ont déjà indiqué qu’Evan Fournier, Mario Hezonja ou Nikola Vucevic étaient disponibles, Scotto affirme que le nouveau front office d’Orlando (qui rappelons-le, n’a pas drafté Aaron Gordon) aurait déjà commencé à sonder le marché, et même à proposer l’ailier-fort de 22 ans aux autres GM de la Ligue. Free Agent protégé cet été, le profil de Gordon pourrait intéresser un paquet d’équipes : les Suns font notamment partie des équipes susceptibles de passer quelques coups de fil à Hammond, au même titre que le Heat, qui pourrait bien utiliser les capacités offensives de Gordon.

Mais trader Gordon, cela reviendrait clairement à appuyer sur le bouton reset et amorcer une nouvelle reconstruction. Pas sûr que les fans du Magic soient bien chauds pour se retaper trois ou quatre ans de galère. Sauf qu’on ne voit pas bien ce que l’effectif actuel pourrait réaliser de mieux. Avec un Jonathan Isaac prometteur lors de ses – trop rares – sorties et un potentiel top pick cet été, le Magic pourrait décider de faire une croix définitive sur un noyau Payton – Fournier – Gordon qui n’a jamais été à la hauteur des attentes. Mais pour faire revivre une franchise au point mort depuis le départ de Dwight Howard, il faudra faire de meilleurs choix, à la Draft comme lors de la Free Agency, où le Magic n’a cessé de se planter en beauté ces dernières années… 

Malgré sa belle saison, Aaron Gordon pourrait donc payer les résultats collectifs désastreux du Magic. Avec Evan Fournier, c’est surtout le seul joueur susceptible d’apporter une contrepartie sérieuse à Orlando, et il ne faudrait pas s’étonner de voir l’ancien Wildcat porter d’autres couleurs d’ici deux semaines. 

Source texte : Michael Scotto, The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top