Knicks

Les Knicks prêts à lâcher un pick pour virer Joakim Noah : c’est le prix de la liberté ça ?

Joakim Noah

Paye ton expérience sous les couleurs de ta ville natale…

Source : wheresweems

Les Knicks et Joakim Noah semblent finalement avoir atteint le point de non retour. Alors que Jeff Hornacek a congédié le pivot jusqu’à la trade deadline, on apprend désormais que les dirigeants New Yorkais envisageraient de lâcher un premier tour de Draft pour se débarrasser des 38 plaques sur deux saisons du contrat de Noah.

Difficile d’imaginer une équipe dixième à l’Est balancer son choix de Draft dans la loterie (actuellement 12ème) pour se débarrasser d’un contrat boulet… Surtout dans la situation actuelle des Knicks, qui manquent cruellement de talent et seraient bien inspirés d’ajouter un jeune prospect prometteur à leur roster. Sauf que d’après Steve Kyler de Basketball Insiders, les Knicks envisageraient sérieusement l’idée de refiler leur premier TDD pour refourguer le contrat-boulet de Joakim Noah. Pour le coup, les Knicks ne disposent pas de 36 solutions pour se débarrasser du Français et de son énorme deal. Conserver le pivot sur le banc ? Impossible au regard des événements récents et de l’impact néfaste d’une telle décision sur le vestiaire. Le couper ? Impossible au regard du contrat de Jooks. Un buyout ? Peu probable qu’il accepte de s’asseoir sur une grosse somme d’argent bonus à ce stade de sa carrière. Trader son contrat en offrant le premier tour Draft 2018 apparaît donc comme l’unique solution viable pour régler la situation.

Cher payé, tout de même, au vu de la profondeur annoncée de la Draft à venir. N’oublions pas les jolies saisons des rookies Donovan Mitchell ou Bam Adebayo, sélectionnés respectivement aux 13 et 14èmes choix de la dernière Draft. Mais c’est pourtant le prix du marché, et les exemples sont légions pour prouver qu’il est nécessaire d’offrir une carotte pour motiver les équipes en reconstruction à prendre un contrat boulet : le trade qui a vu Timofey Mozgov accompagner D’Angelo Russell à Brooklyn, celui d’hier qui a vu Nikola Mirotic partir dans le bayou contre un premier tour de Draft et le contrat boulet d’Omer Asik… Les Knicks peuvent donc espérer trouver preneur, à condition de faire une croix sur la cuvée à venir. Sauf que comme les Playoffs semblent hors d’atteinte, cela reviendrait à rendre cette saison finalement triste. Toujours d’après Kyler, les Knicks estimeraient qu’ils ne sont pas si mauvais que ça dans leur reconstruction, qu’ils disposent déjà de suffisamment de jeunes et qu’ils pourraient donc se passer de l’aide de l’un des meilleurs prospects de la Draft à venir. C’est vite dit, hein. Maintenant, les Knicks en ont assez de squatter le fond de la Conférence Est, et le coup de pression de Kristaps Porzingis pourrait les pousser à tenter un coup rapidement. Reste à trouver une équipe intéressée par le pivot français, et il y a une franchise que Jooks connaît plutôt bien qui chercher à accumuler les choix de draft.

On s’en doutait, l’aventure de Jooks dans sa ville de coeur aura coupé court. Si les Knicks sont vraiment prêts à lâcher leur choix de Draft au premier tour 2018, nul doute qu’ils trouveront preneur. Il faudrait alors s’attendre à du mouvement dans la foulée, pour tenter, soit de récupérer un autre pick (en échange de Kyle O’Quinn ou d’Enes Kanter, par exemple), soit de se renforcer dans l’optique d’un dernier push pour les Playoffs.

Source texte : Steve Kyler, Basketball Insiders


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top