Jazz

Joe Johnson sur le départ ? En scred, Iso Joe voudrait quitter le Jazz et rejoindre un contender

Joe Johnson
Source image : NBA League Pass

Après seulement un an et demi joué pour le Jazz, Joe Johnson aurait visiblement des envies d’ailleurs, la situation actuelle du Jazz ne lui convenant plus à l’approche de la deadline. Et honnêtement, difficile de ne pas comprendre le vétéran de 36 ans. 

Si son nom ne dit rien aux plus jeunes, Joe Johnson et un arrière scoreur présent dans la Ligue depuis 2001 (même Draft que Tony), 7 fois All-Star et membre d’une All-NBA Teame en 2010. Faisons le chemin pour comprendre comment en arriver jusque là. Drafté par les Celtics, il a notamment joué à Phoenix, à Atlanta, où il a joué son meilleur basket, à Brooklyn, au Heat pour enfin signer en 2016 un contrat de deux ans à Utah. C’est une bonne affaire que faisait alors le management du Jazz, en récupérant un joueur qui affiche 16 points, 4 passes et 4 rebonds en carrière. Les fans de Salt Lake City se rappelleront probablement longtemps de sa série de Playoffs contre les Clippers l’année dernière, durant laquelle il avait été énorme, en marquant notamment le game winner lors du Game 1. Le Jazz s’était ensuite logiquement fait sweeper par les Warriors, les chevilles de Rudy s’en rappellent encore, mais Iso Joe régalait par son savoir-faire dans le money-time. Si la saison dernière avait été plus que positive, tant pour le Jazz que pour Joe Johnson, la situation a quelque peu changé depuis, et d’après Marc Stein du New York Times, cela aurait apparemment poussé l’arrière à demander à son management de lui trouver un point de chute d’ici la fin de la trade deadline :

“Le scoreur-vétéran Joe Johnson s’active en coulisses pour se faire transférer d’Utah, selon plusieurs sources. Il sera intéressant de voir s’il devient un candidat pour un buy-out, ce qui le rendrait disponible pour les contenders si aucun deal n’est mis en place avant la deadline du 8 février”

On se doute que si Johnson rêve d’autres contrées, c’est parce que la franchise de Salt Lake City n’est pas au même niveau que celui de l’année dernière. Étant orphelin de Gordon Hayward depuis cet été, le Jazz passe une année de transition assez difficile et a beaucoup de mal à enchaîner les victoires. Actuellement 10ème à l’Ouest, avec un bilan de 22 victoires pour 28 défaites, Utah semble d’ores et déjà distancé dans la course aux Playoffs, les Nuggets et les Pelicans paraissant mieux armés. Rien n’est joué, mais on peut comprendre Joe qui voudrait taper assurément la balle fin-avril et sentirait ses chances se réduire au fil des jours. La saison de l’arrière est malheureusement à l’image de celle de sa franchise, puisque ce dernier enregistre sa pire saison individuelle en terme de scoring (7,3 points), de minutes jouées (22) et de pourcentage à trois-points (26,7%). Cette chute s’explique évidemment par le fait qu’il a dû rester loin des parquets durant une vingtaine de matchs à cause d’une blessure au poignet. On comprend donc facilement ses envies d’ailleurs, car se retrouver dans une équipe candidate aux Playoffs lui éviterait de “gâcher” les six prochains mois, étant donné qu’il sera agent libre en juin.

À suivre donc, puisque la situation devrait évoluer dans les prochains jours, et il ne fait aucun doute que plusieurs équipes pourraient être intéressées par l’arrière si ce dernier retrouvait ne serait-ce que son niveau de la saison dernière. Un Iso Joe clutch en sortie de banc au printemps, c’est très précieux.

Source texte : The New York Times

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top