Los Angeles Clippers

Stupeur dans le vestiaire des Clippers : Austin Rivers raconte le choc du départ de Blake

Marseillaise DeAndre Jordan et Blake Griffin
Source image : YouTube

Ce sont des Clippers assommés que l’on a retrouvé après le trade de Blake Griffin. Oui, ce transfert aura fait des dégâts, et notamment chez ses anciens coéquipiers. En interne, les joueurs et surtout Austin Rivers ont témoigné du petit état de choc au sein de l’effectif. Retour sur un début de semaine tendu, via Kurt Helin de chez NBC Sports.

L’histoire commence dans ce fameux vestiaire des Clippers. Rien à voir cette fois-ci avec Chris Paul et la porte dérobée. Depuis le début de la saison, dans ce vestiaire, accrochée à une télévision, le journaliste en question indiquait dans son papier qu’il y avait une casquette des plus singulières. Sur cette casquette, les mots « Next Man Up » sont gravés. Et durant toute la saison, les Clippers ont respecté ce qui pourrait ressembler à une devise. De Patrick Beverley, out pour la saison, à DeAndre Jordan, qui loupe quelques matchs, à Milos Teodosic ou Danilo Gallinari, ils n’ont rien lâché, jamais. Dès qu’un joueur était blessé, l’autre gars faisait tout pour step up et intensifier son niveau de jeu, soir après soir, match après match. Abandonner la course aux Playoffs ? Jamais. Toujours le respect de ces 3 fameux mots, « Next Man Up« . Mais ce mardi soir, c’était différent. Blake Griffin n’était pas présent, et ce n’était pas pour une raison habituelle qu’on pourrait connaître, une blessure. Non, il avait été échangé à Detroit. Ce mardi, l’équipe californienne était donc en état de choc. L’incompréhension était la plus totale, forcément après avoir tant créé de ciment relationnel dans la bataille. Alors Austin Rivers s’est exprimé, le premier qui eut du mal à y croire :

« Personne ne l’a vu venir, on était tous surpris. On aime tous Blake. J’avais manqué des appels de mes coéquipiers, puis Wes (Wesley Johnson) m’a appelé et m’a dit ‘t’as entendu ça ?’. J’ai dit, ‘ce sont de fausses rumeurs, ce n’est pas vrai’. Puis je l’ai vu. Vous savez, vous entendez tellement de rumeurs que vous ne savez plus ce qui est vrai ou pas, et ensuite je l’ai vu. J’étais juste surpris par ça. »

DeAndre Jordan, d’une voix singulière, était lui aussi choqué quand il s’est exprimé :

« L’organisation a senti que c’était mieux pour notre équipe aujourd’hui et pour l’avenir. Mais on passé des moments supers ensemble et même après le basket, ce sera un pote. C’est dur de le voir partir. »

Ce que C.J. Wilson a ponctué à sa façon, avec retenue et un poil d’émotion:

« Blake était un grand coéquipier, un super prof. […] J’ai juste regardé à quel point il travaillait dur et j’ai appris de ça.

Ce mardi soir, l’ambiance au Staples Center était clairement différente. Là où d’habitude, il y a énormément de posters et d’affiches de Griffin un peu partout, notamment pour cacher les bannières de champion des Lakers, des pancartes noires prenaient place comme lors d’un enterrement. Bien que sur les terrains, les Clippers se sont une fois de plus battus, ils n’ont pu résister face à Portland. Après le match, Danilo Gallinari revenait sur ce trade et déclarait que c’était inattendu, que personne ne s’attendait à ça. Ils n’avaient aucun contrôle sur le trade, comprenaient que c’était une question de business mais le problème restait le même. Dans le choc le plus total, l’incompréhension la plus totale, tout le monde avait néanmoins compris une seule et unique chose : c’était Blake Griffin, le « Next Man Up« . Il reste à savoir qui sera le prochain. Le prochain homme à se lever et à partir. DeAndre ? Lou Will ? « Next Man Up« .

Ce trade a clairement pris tout le monde au dépourvu. La franchise de LA aurait pu recommencer une reconstruction l’été dernier, quand ça a bougé autour de Chris Paul et J.J. Redick. Mais non. Au lieu de ça, ils ont préféré re-signer Blake Griffin sur 5 ans, lui faisant croire qu’il serait un « Clipper for life« . Bonjour le fail.

Source : NBC Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top