Los Angeles Clippers

Blake Griffin aurait donc appris son transfert à Detroit sur Twitter : the NBA, where amazing shit happens

Blake Griffin
Source image : YouTube

On sait que la période des transferts est assez folle en NBA, surtout quand on regarde les coulisses de certains deals. Par contre, on ne savait pas que Blake Griffin avait découvert son départ sur la toile… Ambiance.

Ce n’est pas nous mais bien l’intéressé qui l’a dit de lui-même, ce mercredi, en s’exprimant pour la première fois depuis son arrivée dans le Michigan. Toujours aussi propre sur sa comm et appliqué dans ses choix de mots, Griffin soulignait d’abord le boulot des Pistons souhaitant le récupérer. L’excitation d’un joueur prêt à aborder un nouveau challenge, et un beau challenge qui plus est. Cependant, une fois le sourire esquissé et les questions répondues, BG était obligé de s’exprimer sur un « détail » de son départ, qui n’en est finalement pas un. Hésitant à s’avancer sur ce sujet, Blake laissait finalement son crâne dérouler ce qu’il ressentait et c’est peu dire si de nombreux observateurs ont été choqués. Apparemment, ce n’est pas via le management de Los Angeles que Griffin a appris son transfert… mais via Twitter. Un fait avancé par le joueur et qui pointe immédiatement du doigt la clique des Clippers, elle qui n’aurait pas fait le strict minimum en prévenant son franchise player. On le sait depuis longtemps, la NBA est une jungle sauvage dans laquelle de nombreux coups sont permis, et les témoignages de transferts WTF débordent au fil des années. Cependant, lorsqu’on est un joueur comme Blake et qu’on a autant donné pour sa franchise, il y a des manières à respecter. Ce qui ne semble pas partagé par tout le monde…

« Vous savez, le basket est un business, la NBA est un business et ils ont pris une décision. La seule chose que j’aurais aimée, c’est de le savoir avant ou de parler à quelqu’un avant que cela ne se fasse. Apprendre ce transfert sur Twitter et via d’autres personne est une manière difficile, quand vous avez passé autant de temps dans une franchise. Au final, le basket reste un business et je veux jouer dans une équipe qui me désire. »

Dans une ère où l’information passe à la vitesse de la lumière, il est évident que ce type de dérapage peut arriver. Il suffit de voir la puissance d’un Adrian Wojnarowski chez ESPN ou le récent départ de Jason Kidd appris par l’intéressé 15 minutes après l’annonce publique pour se rappeler que tout va trop vite. Mais cela ne doit pas effacer la réalité, qui est la suivante : si les Clippers et Pistons ont discuté pendant 6 jours d’un potentiel deal et la franchise de Los Angeles n’a pas eu la décence de prévenir son intérieur, c’est grave. On ne parle pas de Jean-Michel Random, joueur signé sous un contrat de 10 jours et qui aurait ensuite fait son trou dans la cité des anges. On parle de Blake putain de Griffin, deuxième meilleur marqueur de l’histoire des Clippers, responsable de la respectabilité de la franchise depuis 8 ans, et accessoirement joueur le plus symbolique de tous les temps dans sa franchise après avoir tant donné au fil des années. Erreur de communication venant de Lawrence Frank et Jerry West ? Transfert précipité qui a mené à cette choquante situation ? Ou tacle glissé d’un Blake énervé, ayant été prévenu tard mais tout de même prévenu par ses supérieurs ? On attendra la version des Clippers pour en savoir davantage sur cette affaire, mais il est clair qu’avec ce genre de nouveau détail on ne va pas avancer dans le sens des managers…

Il existe des manières de faire, quand on souhaite transférer un joueur et qu’il représente une importante part de votre histoire. Dommage que ces manières ne soient pas partagées, et après on s’étonne que des joueurs veulent partir soudainement. 

Source : Sports Center

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top