Rockets

James Harden irréel : 60 points, 10 rebonds et 11 passes, le premier triple-double à 60 de tous les temps !

Stephen Curry et Russell Westbrook avaient fait le show ce weekend, on s’attendait donc à une réponse de James Harden. Seul problème ? Le barbu n’a pas juste répondu à la concurrence cette nuit, il l’a mise au sol avec le premier triple-double de l’histoire… en plantant 60 points !

Incroyable, sensationnel, irréel, les mots manquent aux fans des Rockets pour tenter de décrire ce que leur arrière préféré a offert ce mardi soir, face à un Magic des plus coriaces. Cette saison, Orlando avait déjà joué Houston mais à domicile, une affaire à laquelle Harden n’avait pas pris part car blessé. Une petite envie de se justifier face à Evan Fournier, Jonathon Simmons et compagnie ? Pas forcément. Mais le besoin de se défoncer pour une franchise qui était plus tabassée que jamais ? Clairement. Chris Paul et Trevor Ariza blessés, Eric Gordon qui quittait sa team en première mi-temps, autant dire que la table était prête pour une mixtape de James. Ce qu’on ne savait pas, c’est que cela allait prendre des proportions légendaires, avec une ligne finale et une approche minute par minute qui faisait chavirer le coeur des habitants de Houston. Il fallait chacune de ces 46 minutes jouées par le barbu, dans une victoire arrachée au finish par les hôtes. Rassurant face au Magic ? Non, mais encore une fois, les absents étaient si nombreux que n’importe quel scénario pouvait se dérouler cette nuit. Et c’est bien un script de type « n’importe quoi » qui a été mis en avant, Harden rentrant dans l’histoire devant un public des plus conquis. Il était exténué, il était concentré, mais il était surtout heureux. Car James possédait enfin un record qui devait lui revenir plus que logiquement, celui de Calvin Murphy.

La mobylette all-time des Rockets était présent dans la salle, dans son costard toujours aussi remarquable, voyant sa plus belle pépite se faire dépasser par une déposée sous ses propres yeux. Les 57 pions de Murphy  en 1981 ? Bye-bye, dites bonjour aux 60 de James Harden en 2018. Dans une franchise aussi grande que celle de Houston, récupérer le spot numéro 1 au scoring n’est pas une affaire quelconque. Et alors quand vous ajoutez 10 rebonds… 11 passes… et 4 interceptions derrière, vous êtes tout simplement dans une catégorie que personne d’autre n’a pu créer par le passé. Oui, ce que James Harden vient de réaliser est une première dans toute l’histoire de notre chère NBA. On avait déjà observé du triple-double à 50 points, Harden faisant ping-pong avec Russell Westbrook l’an dernier, mais du 60 ? Never. C’est donc le tout premier TD de classe sixty qui vient d’être déployé, le genre de performance qu’on ne reverra probablement pas avant quelques temps. Et pour ceux qui s’en souviennent encore, en début de saison, James s’était satisfait d’une sortie à 56 points contre le Jazz, soulignant auprès des journalistes locaux que la victoire était ce qu’il y avait de plus important, et qu’il aurait certainement à nouveau l’occasion de prendre ce record si précieux. On peut dire que l’animal a tenu parole, Orlando n’a rien pu faire et les Rockets ont vécu probablement la plus chaude performance individuelle de toute leur riche histoire.

60 points, 10 rebonds, 11 passes, 4 interceptions, 1 contre, 19/30 au tir, 5/14 du parking et 17/18 aux lancers : mesdames et messieurs, James Harden vous offre le triple-double le plus riche de toute l’histoire de la NBA. On se lève, et on applaudit. Point barre.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top