Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League : plein de pièges à éviter pour passer une bonne soirée

TrashTalk Fantasy League
Source image : pixabay

Ceux qui connaissent le monstre le savent et ceux qui sont novices vont l’apprendre, faire le bon choix chaque soir en TrashTalk Fantasy League est une mission proche des limites de l’impossible. Pour vous aider, ou au moins essayer, nous vous proposons quotidiennement quelques conseils par rapport aux matchs de la nuit et ce durant toute la saison. On enchaîne donc avec cette nouvelle soirée et neuf matchs au programme. A vos decks, let’s go.

# Les Premiums du jour
Vous savez, ce sont ces gars qui descendent NORMALEMENT rarement en dessous des 30 points même les soirs où ils se trouent un peu. Ces mecs qui peuvent NORMALEMENT vous rapporter 50 points ou plus pour peu qu’ils s’énervent un minimum.

Russell Westbrook (à Washington) : il avait terminé best pick il y a cinq jours face à ces mêmes Wizards avec 66 points. En l’absence de John Wall, le MVP aura un 80 dans le viseur.

Bradley Beal (contre le Thunder) : en l’absence du boss, c’est lui le boss.

Kristaps Porzingis (contre les Nets) : traditionnellement, les intérieurs se régalent contre Brooklyn. En plus on ne parle pas de n’importe quel intérieur.

Jimmy Butler et Karl-Anthony Towns (à Toronto) : avec eux c’est au moins 35 points tous les soirs, ensuite c’est du bonus.

LeBron James (à Detroit) : il aura toujours un niveau de MVP à 45 balais.

Andre Drummond (contre les Cavaliers) : le forfait de John Wall a redonné espoir à Dédé pour le All-Star Game. Ça passe par une énorme perf ce soir, en attendant d’accueillir Blake Griffin à ses côtés.

Anthony Davis (contre les Kings) : il est de nouveau seul, on attend donc au moins 100 points de sa part tous les soirs pour compenser l’absence de Boogie.

James Harden (contre le Magic) : un match cadeau pour la Barbe.

Nikola Jokic (à San Antonio) : Pau Gasol pourrait être son père mais c’est pas une raison pour ne pas lui mettre la fessée.

Stephen Curry et Kevin Durant (à Salt Lake City) : petite alerte à l’épaule visiblement sans gravité pour Chef Curry. C’est ce genre de soir où il est le meilleur.

Damian Lillard (à Los Angeles, Clippers) : en attendant l’arrivée d’Avery Bradley, c’est portes-ouvertes !

# Les bons spots du jour

Il s’agit ici des joueurs se retrouvant NORMALEMENT dans des situations favorables à un beau score en TTFL. Un adversaire direct trop faible pour eux ou une revanche à prendre par exemple.

Enes Kanter (contre les Nets) : cf. Kristaps Porzingis. En plus, le Turc est en grande forme en ce moment.

Andrew Wiggins (à Toronto) : le Canadien est toujours chaud pour briller devant sa famille quand il revient jouer au bled.

DeMar DeRozan (contre les Wolves) : une petite baisse de forme qui inquiète avant d’affronter une des meilleures défenses du pays.

Kevin Love (à Detroit) : pas encore de Blake Griffin à l’horizon, qu’il en profite !

Jrue Holiday (contre les Kings) : rarement décevant depuis déjà un bon bout de temps.

LaMarcus Aldridge et Dejounte Murray (contre les Nuggets) : le premier est un peu moins bien en ce moment, le second prend ses aises dans le cinq majeur.

Draymond Green (à Salt Lake City) : et s’il nous sortait un petit triple-double ? Ça fait longtemps.

Rudy Gobert et Donovan Mitchell (contre les Warriors) : il les aime ces matchs, le Rudy !

C.J. McCollum et Jusuf Nurkic (à Los Angeles, Clippers) : un match qui devrait monter au-dessus des 110 points pour chaque équipe, de quoi leur permettre de mettre quelques paniers.

DeAndre Jordan et Lou Williams (contre les Blazers) : profitons-en tant qu’ils sont encore à L.A. !

# Les tentations du jour
Le talent est NORMALEMENT là, le potentiel également et quelques éléments nous laissent envisager un bon score. Attention, qui dit tentation peut aussi bien vouloir dire satisfaction que déception…

Carmelo Anthony, Paul George et Steven Adams (à Washington) : ils avaient un peu galéré lors du premier acte malgré la victoire. Il faudra faire mieux cette nuit.

Otto Porter Jr. et Markieff Morris (contre le Thunder) : avec l’absence de John Wall pour deux mois, ils vont devoir prendre leurs responsabilités.

Michael Beasley et Tim Hardaway Jr. (contre les Nets) : aussi longtemps qu’ils vivront, ces gars-là seront des tentations.

Kyle Lowry et Jonas Valanciunas (contre les Wolves) : le premier est la personnification de l’irrégularité cette saison, le deuxième reste sur un gros carnage contre le Jazz et une confirmation face aux Lakers.

De’Aaron Fox et Buddy Hield (à New Orleans) : dans un mauvais soir, on peut aussi taper dans le négatif.

Evan Fournier et Elfrid Payton (à Houston) : dans un match offensif, ils peuvent se faire plaisir.

Eric Gordon et Chris Paul (contre le Magic) : le premier est irrégulier en ce moment, le second n’est que hopeful pour le match de cette nuit, à conserver pour un autre jour si vous avez le choix.

Jamal Murray (à San Antonio) : quand il est en forme, ça peut monter très haut.

Klay Thompson (à Salt Lake City) : ouvrir un dictionnaire d’expression à la page « en dents de scie ».

# Les bad beats du jour
Comme leur nom l’indique, il faut NORMALEMENT les éviter soit parce qu’ils ne sont pas faits pour exploser les compteurs de TTFL, soit parce que les circonstances actuelles (blessure, suspension, méforme) nous laissent penser que ce n’est pas le moment de les choisir.

Andre Roberson : snif numéro 1, parce qu’il y en a d’autres.

John Wall : snif numéro 2, vous êtes prêts ? Parce que c’est pas fini.

Jeremy Lin, Rondae Hollis-Jefferson et Caris LeVert : ils font partie des petits pièges à éviter.

Joakim Noah : on ne sait jamais.

Fred VanVleet : c’est pas le soir pour faire une folie.

Blake Griffin, Brice Johnson et Willie Reed, Reggie Jackson et Jon Leuer : un peu de patience, laissez-lui le temps de s’installer.

Garrett Temple et Willie Cauley-Stein : il a du mal à se remettre de son best pick.

DeMarcus Cousins : snif numéro 3, probablement le plus triste.

Terrence Ross, Aaron Gordon et Nikola Vucevic : ça commence à faire beaucoup pour espérer faire un coup contre les Rockets.

Trevor Ariza : c’est pas le moment de prendre des risque pour Houston.

Wilson Chandler, Paul Millsap et Mason Plumlee : Paulo commence à trouver le temps long.

Kawhi Leonard et Rudy Gay : les larmes viennent à peine de sécher.

Jordan Bell : pas de quoi sonner les cloches.

Rodney Hood et Thabo Sefolosha : il va également falloir encore un petit peu de temps pour Dante Exum.

Patrick Beverley, Austin Rivers, Avery Bradley, Tobias Harris, Boban Marjanovic et Danilo Gallinari : Detroit, c’est pas la porte à côté !

C’est tout pour cette nouvelle soirée, et c’est déjà pas mal. On se donne rendez-vous demain matin pour faire les comptes mais attention, on prévient les petits nouveaux, un réveil TTFL n’a rien d’un matin habituel. Alors faîtes le bon choix, faudrait pas vous mettre de mauvaise humeur de bon matin.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top