Lakers

Avery Bradley a du succès à Los Angeles : les Lakers avaient aussi formulé une offre aux Pistons

Avery Bradley
Source image : YouTube

Inclus dans le trade de Blake Griffin la nuit dernière, Avery Bradley rejoint donc les Clippers jusqu’à la fin de la saison. Mais ce que l’on a appris par la suite, c’est que l’ancien pitbull des Celtics a failli atterrir aux Lakers, qui avaient aussi formulé une offre aux Pistons.

Agent-libre à la fin de la saison, Avery Bradley était sur un siège éjectable depuis quelques heures. Dès dimanche, les Pistons ont clairement fait savoir qu’ils étaient ouverts à des propositions de transfert pour leur arrière au profil défensif. Intéressés, les Lakers auraient alors proposé un échange avec Jordan Clarkson. Deux raisons à cela, la première étant clairement la défense. Associer Kentavious Caldwell-Pope et le produit des Longhorns pouvait sembler être une bonne option quand on sait que les Purple and Gold possèdent déjà la treizième défense de la Ligue au defensive rating (107,4 points encaissés toutes les 100 possessions). Avec ce trade, les Lakers seraient sûrement entrés dans le Top 10 des meilleurs franchises de ce côté du parquet. La deuxième raison concerne les finances. Le fait que l’ancien joueur des Celtics et désormais des Pistons possède un contrat expirant aurait pu permettre aux LAL de se débarrasser du contrat de Jordan Clarkson en vue de recruter un gros agent-libre en juillet 2018. Une offre finalement refusée par les Pistons selon Vincent Ellis du Detroit Free Press,

« Les Los Angeles Lakers qui tentaient de libérer de la place dans leur masse salariale ont récemment proposé un échange entre Jordan Clarkson et Avery Bradley. Âgé de 25 ans, Clarkson est actuellement dans la deuxième année de son contrat de 50 millions de dollars sur quatre ans. Bradley, lui, doit toucher 8,8 millions de dollars pour sa dernière année de contrat. »

Dans tous les cas, vous pouvez compter sur les Lakers pour être actifs et même agressifs jusqu’à la trade deadline. En effet, si L.A. décide d’aller chercher un agent-libre cet été et de signer un voire plusieurs gros poissons, il faudra se dégager de l’espace et cela commence dès aujourd’hui. Hormis Jordan Clarkson, Julius Randle et Larry Nance Jr. seraient également disponibles sur le marché. Un accord avec les Pistons semble désormais compromis, il faudra donc essayer d’aller voir ailleurs en tentant de ne pas se faire devancer une nouvelle fois par le voisin des Clippers qui n’en a pas fini avec les transferts.

On le rappelle une nouvelle fois, il reste une grosse semaine avant la trade deadline du 8 février. Le front office des Lakers va devoir s’activer s’ils veulent réellement se libérer d’un poids dans leur salary cap et se séparer de Jordan Clarkson. L’horloge tourne.

Source texte : Detroit Free Press

1 Comment

1 Comment

  1. Bad Boys Rule

    30 janvier 2018 à 18 h 27 min at 18 h 27 min

    S’ils le prolongent, la doublette d’arrière Patoche-Bradley va être un orgasme perpétuel.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top