Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League : Joel Embiid en back-to-back, ça donne quoi ?

Joel Embiid - pari
Source image : Twitter

Ceux qui connaissent le monstre le savent et ceux qui sont novices vont l’apprendre, faire le bon choix chaque soir en TrashTalk Fantasy League est une mission proche des limites de l’impossible. Pour vous aider, ou au moins essayer, nous vous proposons quotidiennement quelques conseils par rapport aux matchs de la nuit et ce durant toute la saison. On enchaîne donc avec cette nouvelle soirée et six matchs au programme. A vos decks, let’s go.

# Les Premiums du jour
Vous savez, ce sont ces gars qui descendent NORMALEMENT rarement en dessous des 30 points même les soirs où ils se trouent un peu. Ces mecs qui peuvent NORMALEMENT vous rapporter 50 points ou plus pour peu qu’ils s’énervent un minimum.

Dwight Howard (à Indianapolis) : les adversaires se succèdent mais Superman s’en fout. Ce sera 20 points et 15 rebonds avec 4 ou 5 contres et la sauce habituel du chef.

Jimmy Butler et Karl-Anthony Towns (à Atlanta) : le boss est de retour et son lieutenant est en bonne forme. Il ne va rester que des plumes à la Phillips Arena.

Giannis Antetokounmpo (contre les Sixers) : il nous a tellement habitué à des gros scores qu’on pleure du sang dès qu’il rate un lancer-franc. Mais même en back-to-back, le Grec c’est du costaud.

Marc Gasol (contre les Suns) : le dernier vrai spot digne de confiance à Memphis avec tous ces blessés.

Kyrie Irving (à Denver) : la défense des Nuggets ne fait plus rire, mais Uncle Drew est trop bon public pour faire la gueule.

Nikola Jokic (contre les Celtics) : il peut manger un Al Horford au petit déjeuner tous les matins en attaque, les pains lui seront fournis par Aron Baynes.

# Les bons spots du jour

Il s’agit ici des joueurs se retrouvant NORMALEMENT dans des situations favorables à un beau score en TTFL. Un adversaire direct trop faible pour eux ou une revanche à prendre par exemple.

Kemba Walker (à Indianapolis) : un match intéressant pour le meneur un peu trop irrégulier pour être un premium mais qui devrait mettre Darren Collison à l’amende cette nuit. Attention quand même au malus.

Victor Oladipo (contre les Hornets) : la barre des 30 points paraît plus difficile à atteindre qu’au début de la saison, mais le All-Star reste un choix safe.

Dario Saric et Ben Simmons (à Milwaukee) : la jeunesse des Sixers prend le pouvoir.

Khris Middleton (contre les Sixers) : il n’est pas le deuxième meilleur marqueur des Bucks pour rien.

T.J. Warren (à Memphis) : quand Devin Booker n’est pas là, c’est lui qui prend le relais.

Goran Dragic, Hassan Whiteside et Josh Richardson (à Dallas) : petit relâchement pour Miami, rien de tel que les Mavericks pour se refaire la cerise.

Harrison Barnes (contre le Heat) : c’est guère plus réjouissant dans le Texas où le franchise player va devoir réveiller ses troupes pour sortir d’une série de trois défaites consécutives.

Al Horford et Jaylen Brown (à Denver) : on flirte avec la trentaine tous les soirs avec ces deux-là.

# Les tentations du jour
Le talent est NORMALEMENT là, le potentiel également et quelques éléments nous laissent envisager un bon score. Attention, qui dit tentation peut aussi bien vouloir dire satisfaction que déception…

Thaddeus Young, Domantas Sabonis et Darren Collison (contre les Hornets) : ça s’appelle les fonds de tiroir, mais ça peut faire le taff.

Andrew Wiggins (à Atlanta) : il y a toujours une notion de risque dans les tentations, c’est le cas aussi avec le Canadien qui a un delta extrêmement large selon les matchs.

Dennis Schröder (contre les Wolves) : il fallait bien représenter les Hawks mais le meneur est tellement hors de forme qu’on a longtemps hésité avec Taurean Prince.

Eric Bledsoe (contre les Sixers) : l’absence de Malcolm Brogdon lui promet quelques tickets shoots en plus, y’a plus qu’à mettre dedans. C’est simple, non ?

Mike Conley (contre les Suns) : contre un adversaire aussi permissif, ça pourrait passer. On parle quand même d’un Top 10 point guard NBA.

Dennis Smith Jr. et Dirk Nowitzki (contre le Heat) : c’est plutôt bas que haut en ce moment mais on sait qu’ils sont capables de taper les 30 les mains dans les poches.

Jamal Murray et Will Barton (contre les Celtics) : difficile d’être plus imprévisibles mais si ça tombe dedans c’est bonheur.

# Les bad beats du jour
Comme leur nom l’indique, il faut NORMALEMENT les éviter soit parce qu’ils ne sont pas faits pour exploser les compteurs de TTFL, soit parce que les circonstances actuelles (blessure, suspension, méforme) nous laissent penser que ce n’est pas le moment de les choisir.

Cody Zeller : il laisse une nouvelle fois Dwight Howard gérer les affaires courantes tout seul.

Joel Embiid (à Milwaukee) : 21H04 – ABSENT CE SOIR.

Glen Robinson III : premier entraînement collectif de la saison mais il reste encore du boulot.

Markelle Fultz et J.J. Redick : on a épuisé toutes nos blagues concernant les disparités au shoot entre ces deux-là.

Malcolm Brogdon, Mirza Teletovic et Jabari Parker : c’est bon les gars, vous pouvez revenir, Jason Kidd est parti !

Devin Booker, Alex Len et Troy Daniels : Monsieur 70 points est sorti sur blessure dans les tous derniers instants du match à Houston et est très incertain ce soir.

Mike Conley, Tyreke Evans, James Ennis, JaMychal Green et Chandler Parsons : encore du beau monde à l’infirmerie des Grizzlies cette nuit.

Dion Waiters : la vie est injuste.

Marcus Smart : la prochaine fois, il y réfléchira à deux fois avant de lever la main sur un cadre.

Wilson Chandler et Paul Millsap : les vét seront déjà au lit.

C’est tout pour cette nouvelle soirée, et c’est déjà pas mal. On se donne rendez-vous demain matin pour faire les comptes mais attention, on prévient les petits nouveaux, un réveil TTFL n’a rien d’un matin habituel. Alors faîtes le bon choix, faudrait pas vous mettre de mauvaise humeur de bon matin.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top