Bucks

Joe Prunty confirmé jusqu’à la fin de la saison par les Bucks : quatre mois pour faire de la magie

Joe prunty

Joe Prunty hérite de la lourde tâche d’amener les Bucks au niveau suivant.

Source image : Youtube

Et dire que cette année devait être celle de la confirmation pour les Bucks de Jason Kidd. Une grosse moitié de saison plus tard, le futur Hall of Famer s’est fait viré, Giannis Antetokounmpo est déprimé et les résultats collectifs laissent à désirer. Bref, Joe Prunty, propulsé head coach intérimaire jusqu’à la fin de la saison, va avoir du boulot pour sauver la saison des Bucks.

C’est une lourde tâche qui attend Joe Prunty, qui assurera l’intérim à la tête des Bucks jusqu’à la fin de saison. L’ancien head coach de l’équipe nationale d’Angleterre va avoir droit à sa première expérience en tant que coach principal d’une équipe NBA après avoir enchaîné quelques postes d’assistant à San Antonio, Dallas ou Portland. Formé à l’école Popovich, cette opportunité est de toute façon une situation de win-win pour Prunty. S’il se plante, il ne risque pas de se cramer puisqu’il bénéficie de circonstances atténuantes dues à la situation bordélique de la franchise. Reste à voir si John Hammond lui file les outils nécessaire au redressement des résultats des Bucks. Comme ça, au hasard, on pense au recrutement d’un vrai pivot, le duo John Henson et Thon Maker étant encore un peu tendre. Et il paraît qu’il y en a un pas mal sur le marché.

Au contraire, s’il permet aux Bucks de faire un gros coup en Playoffs, il pourrait sévèrement étoffer son CV et, pourquoi pas, prolonger l’aventure à Milwaukee l’année prochaine. Pour cela, il faudra d’abord finir la saison régulière en beauté, dans l’optique de gratter quelques places et éviter de taper un trop gros morceau dès le premier tour. En soit, les Bucks, septièmes à l’Est, joueraient aujourd’hui les Raptors, seconds, et on se demande si ce n’est pas le meilleur des scénarios pour Giannis et son troupeau. Pour épauler Prunty, les Bucks ont fait revenir Vin Baker, ancien All-Star de la maison qui prendra le rôle d’assistant aux côtés des anciens assistants de J-Kidd. Un ménage XXL côté Milwaukee, dans l’optique de repartir sur des bases saines avant, si les résultats ne sont pas satisfaisants, d’aller chercher un coach plus référencé l’été prochain.

Les Bucks sont conscients de la nécessité de rapidement laisser l’épisode J-Kidd dans le rétroviseur. La seule et unique manière de contenter Giannis Antetokounmpo, c’est de faire marcher l’équipe, et rien de tel pour bouger un peu les joueurs qu’instaurer un nouveau coaching staff. Reste à voir ce que Joe Prunty pourra faire de cet effectif, un peu léger à l’intérieur et bien trop dépendant de sa star.

Source texte : Associated Press

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top