One-on-One

Andre Roberson blessé, analyse en 10 questions : zoom sur la suite pour le Thunder

Andre Roberson
Source image : NBA League Pass

Suite à la blessure du cadenas Andre Roberson cette nuit, le Thunder et ses fans affrontent une montagne d’incertitudes. Des questions, qu’on va exposer aujourd’hui afin d’apporter des éléments de réponses.

On préfère prévenir, vous ne trouverez pas de solution miracle pour faire revenir le défenseur d’OKC dans les lignes ci-dessous. C’est plutôt dans l’approche court, moyen et long-terme que l’absence de Roberson sera traitée, avec des questions notamment récupérées via la communauté TrashTalk cette nuit. La mousseline du jour, c’est servi tout de suite et en 10 questions-réponses.

# Est-ce une grave blessure ?

En tant que non-spécialistes, on ne va pas vous répondre de conneries. Tout ce qu’on sait et qu’on a pu récupérer, c’est ceci. Une rupture du tendon rotulien, tu peux t’en remettre en quelques mois et cela s’est déjà observé en NBA, de la même façon qu’une rupture des ligaments croisés. Plus récemment, on a connu deux cas de ce genre : David Lee et Jeremy Lin. Le premier a pris sa retraite derrière car c’était de toute façon la fin de course pour lui, le second a vécu cette blessure en tout début de saison et a agité le drapeau blanc pour la campagne en cours. C’est donc sacrément emmerdant, mais Roberson peut s’en remettre et revenir au top. Simplement, cela ne se fera pas cette saison, ce qui n’est pas idéal pour le Thunder.

# Quel était l’apport d’AR cette saison ?

Si on joue au jeu des vieilles stats, on a envie de vous balancer environ 5 points, 5 rebonds, 1 contre et 1 interception. Il y a également 1 séquence tendue aux lancers (29,7% de réussite), mais ce serait injuste de limiter Roberson à ces chiffres. L’apport d’Andre dépasse le cadre individuel, c’est son travail défensif et ses cut précis en attaque qui le rendent importants, et complémentaire des stars qui l’entourent. D’ailleurs, c’est lorsqu’on se penche sur les statistiques avancées et globales du Thunder que Roberson prend tout son poids. Quand il n’est pas là, ça défend globalement moins bien à OKC. Et pas qu’un peu.

# Quel est son contrat ?

C’est l’été dernier qu’Andre Roberson a pu prolonger dans sa franchise, après de beaux progrès montrés au fil des mois. En commun-accord avec Sam Presti, GM du Thunder, le défenseur a signé une extension de 3 ans pour 30 millions de dollars. Ces trois campagnes sont garanties, ce qui empêche notamment OKC de pouvoir bricoler avec le contrat en cours.

# Quel impact sur le jeu du Thunder ?

Défensivement, c’est là que ça risque de se ressentir pour Billy Donovan et ses hommes. Roberson était peut-être une quiche au tir extérieur, mais dans sa propre moitié de terrain, bonjour l’animal : quasiment 20 points de différence dans le defensive ratinf du Thunder, entre les moments où il est sur le terrain et les moments où il n’y est pas. Oklahoma City l’a ressenti en fin d’année civile, Andre était absent plusieurs rencontres et le rempart local était moins solide. Cette absence va donc demander à Paul George de faire encore plus de boulot en défense, mais cela demandera surtout un effort collectif pour ne pas prendre l’eau. Les points de Roberson peuvent être remplacés, son impact défensif sera trop dur à dupliquer car personne ne lui arrive à la cheville dans l’effectif lorsqu’on se penche sur cette partie du jeu.

# Quel joueur pourrait le plus profiter de cette absence ?

Terrance Ferguson est évidemment le premier nom qui vient à l’esprit, le rookie ayant grandement profité de la récente blessure de Roberson pour lancer sa carrière en NBA. Sniper efficace, joueur ultra-athlétique et capable de finir avec autorité, “2K” est attendu au tournant mais il ne sera pas en balade printanière à son poste. Des copains comme Josh Huestis, Alex Abrines et Jerami Grant auront leur mot à dire, eux qui pourraient tout à fait voir leur moyenne de temps de jeu augmenter. Chacun son profil, chacun ses capacités : Ferguson pour la jeunesse, Abrines pour le shoot, Huestis pour la défense, Grant pour un peu des deux.

# Qui intégrer dans le 5 majeur ?

Celle-là, Billy Donovan va l’entendre environ 1500 fois dans les 24 prochaines heures. Le coach du Thunder a le choix, il peut tout à fait intégrer Ferguson dans son cinq et crier YOLO en attaque, ou bien plutôt miser sur l’expérience d’un Patrick Patterson, ce qui décalerait gentiment tout le monde sur un autre poste. Capable de rester discret, bien défendre et sanctionner à distance, Double-P a une carte à jouer mais Donovan sera le premier à se demander si son banc ne deviendra pas trop faible avec cette intégration. Pile ou face, au choix, même Alex Abrines a se chances vu qu’il a démarré 5 rencontres cette saison.

# Le Thunder peut-il signer un agent-libre ?

Que cela va être compliqué pour Sam Presti de bricoler avec ce qu’il a en main. Sachant que le 15 janvier est passé, les affaires se compliquent pour OKC car c’est jusqu’à cette date que la franchise pouvait demander une exception financière suite à la perte d’un joueur pour le reste de la saison. Aujourd’hui, la banque du Thunder déborde (132 millions de salaires garantis cette saison), et hormis les trade exceptions de Sabonis et Oladipo qui rassemblent 3-4 millions de dollars, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent.

# Va-t-il y avoir un transfert ?

C’est là qu’on peut se poser la question, car Presti n’a jamais fini de bosser et le manager se verrait bien réaliser un dernier tour de magie, après un été 2017 des plus spectaculaires. Plusieurs joueurs sont présents sous de courts contrats dans la Ligue, eux qui pourraient tout à fait atterrir à OKC pour remplir le rôle d’Andre Roberson. Maintenant, l’horloge tourne et la deadline a lieu dans moins de deux semaines. Si on devait parier sur quoi que ce soit, ce serait un trade plus qu’une signature d’agent-libre, mais uniquement par snif snif de la cuisine de Sam Presti. Pour le reste, c’est le flou total : compliqué de chambouler un effectif qui trouvait son rythme dernièrement.

# Est-ce que cette blessure impacte Paul George et Melo pour cet été ?

On adore Andre Roberson, mais on parle d’Andre Roberson ici. Pas de Russell Westbrook ou de Steven Adams. On ne dit pas ça pour nier son impact sur le Thunder, comme évoqué plus haut il est fondamental, mais ni Paulo ni Melo vont démarrer la semaine qui arrive en se disant “fuckla blessure d’Andre Roberson m’impose de revoir mes plans futurs.” L’impact réel, il est sur les Playoffs à venir, donc les résultats d’OKC, donc les futures décisions des deux futurs agents libres. Là, oui, il y a impact.

# Est-ce que cela met fin aux espoirs d’OKC pour le titre ?

Non, on ne peut pas affirmer que le Thunder est désormais hors-course. C’était déjà ric-rac jusqu’ici, puisqu’on balançait entre le “ils sont incroyables” et le “quel bordel”, en conservant OKC dans la course au titre. Il est clair que tu perds une arme qui aurait pu grandement t’aider face aux monstres offensifs de l’Ouest que sont les Kevin Durant, James Harden ou Jimmy Butler par exemple en demi-finale, maintenant il reste le Big 4 du Thunder sur deux jambes, un MVP en titre dans son prime et un Paul George qui veut fermer des bouches. Si tu trouves un copain pour bien s’intégrer et gérer l’absence défensive de Roberson, t’es plus que jamais dans la course.

Voilà pour ces quelques questions et réponses, qui on l’espère offrira un peu plus de lumière aux âmes perdues. En pensant à Andre Roberson pour son triste weekend, bon courage aux fans du Thunder…

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top