Sixers

Ben Simmons enregistre un 5ème triple-double, celui-ci en seulement 22 minutes : sympa le rookie…!

Embiid ceci, Embiid cela, c’est sympa le Process mais on peut aussi faire tourner le shine quand on voit le talent qu’il y a chez les Sixers. Ben Simmons l’a bien rappelé en réalisant un gros triple-double cette nuit.

Ils ne sont plus trop nombreux à avoir réalisé autant de triple-doubles que lui dans une toute première saison en carrière. En fait, ils ne sont que deux, et le duo dont on va parler n’est pas vraiment mal placé dans la discussion des meilleurs meneurs de l’histoire. Magic Johnson et Oscar Robertson, deux monstres sacrés du basket, qui ont réalisé des premières campagnes fantastiques chez les pros, et son en train de se faire suivre par Ben Simmons. Oscar du côté de Cincinnati, Magic du côté de Los Angeles, chacun son coin et chacun ses performances. Récemment critiqué pour son petit coup de mou, le bijou profitait d’une soirée 100% héritage australien pour faire un exposé hors normes. Lumière tamisée, PowerPoint au top du top, des chocolats pour les Bulls et des mouchoirs pour les fans, il y avait tout ce qu’il fallait pour halluciner devant le polyvalence du kid. Trop d’aisance, trop de flair, de bonnes initiatives, tout ça en n’ayant pas encore 22 ans, c’était balèze à regarder. D’ailleurs, dès le premier quart-temps, Simmons noircissait salement la feuille avec 8 points, 11 rebonds (!) et 5 caviars. De bonnes bases pour annoncer une excellente soirée, comme dirait l’autre.

Et la suite était dans la continuité de ce festin initial, l’écart se creusant entre Sixers et Bulls dans un match soutenu par des supporters de Philly bien conscients qu’il fallait un petit remontant. En face ? Pas grand chose, une déconnexion rapide qui empêchait Chicago de rester véritablement dans la partie. Le moment idéal pour que Dario Saric se mette à planter à distance, que Joel Embiid rajoute ses buckets et que Simmons valide un triple-double d’une vitesse rare : seulement 22 minutes pour son chef d’oeuvre dépassant le 10-10-10, chapeau l’artiste. On prend déjà un peu trop souvent pour acquis les exploits du phénomène, à cause de son talent ainsi que la vampirisation médiatique effectuée par Joel son pivot. Et pourtant, quelle saison rookie Ben Simmons est en train de nous faire. Chatouillant la barre des 16 points, 7 rebonds et 8 passes de moyenne, le bonhomme formé à LSU est sur des bases historiques, et il va devoir continuer ainsi s’il souhaite verrouiller son titre de Rookie de l’année. Car derrière, entre Kyle Kuzma, Donovan Mitchell et Jayson Tatum, ça pousse très fort au quotidien. Un petit rappel en mode coup de poing sur la table n’était pas de trop, avec la victoire qui plus est.

19 points, 17 rebonds, 14 passes, quelques balles perdues et des tirs hasardeux, mais une présence puissante sur le terrain et cette sensation de l’avoir absolument partout : Ben Simmons va lui aussi nous rendre le triple-double complètement banal prochainement…

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top