Nuggets

Record en carrière pour Jamal Murray : 38 points sur les Blazers, une belle brouette canadienne

Frustré, énervé, refusant de laisser Denver hors du Top 8 de la Conférence Ouest, Jamal Murray a pris ses responsabilités et puni des Blazers un poil trop gentils sur les lignes extérieures : le Canadien repart avec la gagne et un nouveau record en carrière.

Couverture médiatique oblige, on parle assez peu souvent de l’ami Jamal, qui sévit dans les montagnes. Et surtout lorsqu’il s’agit de la Draft de 2016, avec quelques freaks effectuant de beaux débuts en NBA. On se pavane sur Jaylen Brown, on s’extasie devant Ben Simmons, Kris Dunn est acclamé pour ses progrès, sans parler de Domantas Sabonis, Caris LeVert ou Dejounte Murray. Pourtant, un garçon est bien situé dans les plus grandes hauteurs de ce squad, et il fait ses bêtises dans le Colorado actuellement. Monsieur Jamal, l’autre hormis Crawford, même capacité à prendre feu mais surtout même poignet qui fait trembler les défenseurs. Ces derniers temps, les Nuggets n’étaient pas vraiment dans leur assiette, démarrant 2018 sur une drôle de note pour une équipe souhaitant retrouver les Playoffs. Six défaites en dix rencontres, l’infirmerie n’était pas remplie, c’était simplement une question de concentration et d’application venant de jeunes parfois désordonnés. Mike Malone avait beau prêcher la même parole, il fallait que ses joueurs se mettent à jouer sérieusement et ne craquent pas dans le money-time. Surtout face à un rival de la division nord-ouest, Portland et Jusuf Nurkic ramenant leurs valises au Pepsi Center cette nuit.

Les Blazers avaient peut-être de chouettes intentions, mais celles de Murray étaient bien plus puissantes. Il le disait lui-même, d’ailleurs, en sortie de victoire. Il fallait absolument l’emporter, sous peine de laisser une sale ambiance s’installer dans les Rocheuses. Cela devait donc passer par une grosse performance venant d’un gars de Denver, et malheureusement pour les fans du coin ce bon Nikola Jokic devait se dépatouiller avec un Nurkic concentré face à son ancienne franchise. Gary Harris maladroit, un banc peu inspiré, pas 36 000 solutions. La balle et le feu vert furent donc donnés à Jamal, qui continua sur son récent coup de chaud pour cette fois taper un record en carrière. Face aux Suns ce vendredi, Murray en avait claqué 30 mais devait tristement s’incliner. Cette fois, pas de pitié et pas d’erreurs. Notamment dans les deux dernières minutes du match, qui virent le Canadien planter les deux énormes paniers des siens. D’abord sur un trois-points en total déséquilibre afin d’égaliser au score, puis sur ce drive plein de patience et de hang time terminé avec la faute. Une fois le lead d’un point récupéré par Denver, les potes de Wilson Chandler ne voulaient plus lâcher quoi que ce soit. Et la délivrance tombait quelques secondes plus tard, avec un buzzer final et une ultime tentative des Blazers échouant devant un public soulagé. Enfin ! Enfin une victoire convaincante contre une équipe du Top 8, depuis ce nouvel an qui avait fait mal.

Les Nuggets peuvent remercier leur sniper, lui qui n’y est pas allé à moitié avec sa gâchette. 38 points à 14/19 au shoot, sans toucher un seul gramme d’arceau et avec les actions clutch qu’il faut : on devrait peut-être davantage parler de Monsieur Murray.

Couverture

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top