Lakers

Preview Lakers – Celtics : victoire obligatoire demandée à Boston, et avec la manière

Celtics Stevens Boston coach

Lakers – Celtics. 16 bagues contre 17. Un must-watch, tout simplement.

Source Image : TrashTalk

Ce soir aura lieu l’affiche « la plus historique » de la NBA. Et même si on est loin de l’époque ayant vu s’affronter Bird et Magic, la plus grosse rivalité de la NBA pourrait bien nous offrir une belle rencontre : Lakers versus Celtics, let’s go. 

Qu’importe le classement des équipes, qu’importe les joueurs composant les rosters des deux franchises, un Lakers – Celtics, ça se regarde, point. Alors certes, les objectifs que les deux équipes espèrent atteindre en fin de saison  sont opposés. D’un côté, les Lakers vivent leur première année post-Kobe, et croyez-nous, ça en fait de la place à combler. Misant tout sur la free agency de 2018, qui pourrait s’avérer très très sale du côté de la cité des anges (coucou LeBron), on espère d’ici là développer des jeunes plein de talent, et pourquoi pas aller chercher un joli tour de Draft sur le market. De l’autre, des Celtics plein d’ambition, avec le magicien Brad Stevens aux commandes. Ayant réussi un début de saison magnifique malgré le traumatisme lié à la blessure de Gordon Hayward, Boston est aujourd’hui premier de la Conférence Est, et espère bien y rester jusqu’en avril.

La forme générale des deux équipes est d’ailleurs à l’image de leurs ambitions. Les Angelinos alternent victoires et défaites et affichent à l’heure où nous parlons un bilan de 17-29. Les compétences de Luke Walton en tant que coach étant parfois remises en cause, les Lakers semblent néanmoins en forme, puisqu’ils restent sur six victoires lors de leurs huit derniers matchs. Même si on se doute que ce n’est pas ça qui va empêcher Magic d’envoyer quelques messages à Jason Kidd, sans emplois depuis hier soir. Courage Luke, on est avec toi. À noter la probable présence ce soir de Kyle Kuzma et de Brandon Ingram, alors que Lonzo Ball restera à l’infirmerie à cause des mêmes soucis au genou. Pour Brad Stevens par contre, tout va « plutôt » bien. Ayant enchaîné sept victoires consécutives après Noël, les C’s ont eu un coup de moins bien post-Londres en perdant face aux Pelicans, aux Sixers ainsi que face au Magic. Une mauvaise série qui ne suffit pas à affoler la franchise du Massachusetts, qu’on imagine mal sombrer tant le niveau affiché depuis le début de saison est impressionnant. Attention néanmoins aux Raptors qui en ont profité pour revenir à seulement un seul match de la première place de l’Est. Mais vu les propos tenus par Al Horford et compagnie, ça sent l’exécution à plein nez ce soir.

Match important donc pour les hommes de Brad Stevens, qu’on s’attend à voir rebondir après ce qu’on espère être une mauvaise passe. Il y a une première place à consolider, victoire attendue donc, et avec la manière s’il vous plaît. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top