Knicks

Les Knicks sur Kentavious Caldwell-Pope : après les meneurs, Big Apple entame sa collection d’arrières

Kentavious Caldwell-pope

KCP pourrait venir former un duo défensif sympa avec notre Frankie national.

Source image : Youtube

Les Knicks continuent leur petit marché de mi-saison. Après avoir récupéré Trey Burke en G League, ils se pencheraient désormais sur le dossier de Kentavious Caldwell-Pope, agent-libre cet été. Parfait pour renforcer un poste 2 déjà blindé avec quelques contrats bien juteux sur le long terme.

Ce qui est bien à New York, c’est qu’on a de quoi se marrer au quotidien. La grande nouvelle du jour, c’est que selon le Daily News, les Knicks souhaiteraient s’offrir Kentavious Caldwell-Pope, libre de tout contrat cet été. Pour rappel, l’arrière des Lakers gagne 17 millions cette année et présente des statistiques particulièrement similaires à celles… de Courtney Lee, sous contrat à New York pendant encore deux ans (12 millions annuels). Des profils quasiment identiques, soit deux joueurs capables de planter du parking et de mettre de bonnes grosses pressions défensives. Sauf que KCP est plus jeune et coûte plus cher que son homologue finaliste NBA avec le Magic en 2009.

Le problème, c’est que sur le même poste, les Knicks ont également signé Tim Hardaway Jr. pour 71 millions sur quatre ans l’été dernier… On imagine donc qu’en cas d’arrivée de KCP, Hardaway serait décalé au poste 3. Stefan Bondy du Daily News affirme que les Knicks sont à la recherche d’un ailier athlétique, et KCP pourrait apporter une dimension défensive supérieure à celle de Lee, loin d’être un boulet de ce côté du terrain, mais plus tout jeune. Sauf que le second est bien plus adroit du parking que KCP (43% contre 36%), une stat non-négligeable pour une équipe qui tente 22 tirs du parking chaque match. Mais à 24 ans, KCP fit parfaitement avec les ambitions du front office new-yorkais de rajeunir l’effectif tout en augmentant son capital athlétique pour s’adapter à la hausse du rythme en NBA. Le second obstacle à la réalisation de ce move, c’est que ce profil de joueur est particulièrement recherché par les franchises NBA. Selon ESPN, l’approche de la trade deadline de février rendrait l’affaire encore plus compliquée pour New York. Il serait donc plus probable de voir les Knicks patienter jusqu’à cet été pour négocier avec KCP, en espérant qu’il accepte de faire une petite concession. Ses affaires avec la justice pourraient notamment faire baisser sa cote et faciliter le job des Knicks.

Malgré la concurrence actuelle au poste 2, il y a de la place pour un arrière jeune et prometteur à New York. Dans l’optique de faire signer KCP cet été, il faudra néanmoins se débarrasser du contrat de Lee. Les prochaines semaines devraient nous en dire plus quant au projet des Knicks, qui cherchent à transférer un paquet de joueurs avant la deadline.

Source texte : Daily News


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top