Blazers

Damian Lillard craint de ne pas être invité au All-Star Game : le meneur a peur de se faire snober par les coachs

Damian Lillard

La réponse ce mardi.

Source image : Youtube

Ce n’est malheureusement pas nouveau, Damian Lillard se sent oublié. Déjà deux fois All-Star en 2014 et 2015, il n’a plus participé au match des étoiles depuis. Cette année encore, sa cote ne lui a pas permis d’être retenu parmi les titulaires et il craint d’être encore oublié par les coachs.

Pourtant, les statistiques jouent en sa faveur. Il est l’un des quatre joueurs à tourner en au moins 25-4-6 cette saison avec LeBron, Curry et Harden (25,2 points, 4,8 rebonds et 6,6 assists) et il est aussi le neuvième meilleur scoreur de la Ligue. Contrairement à l’année dernière à la même époque, les Blazers tournent bien. Ils sont actuellement sixièmes à l’Ouest avec un bilan positif de 25 victoires pour 21 défaites et les Playoffs ne devraient une nouvelle fois pas leur échapper. En tant que leader de cette équipe, Dame DOLLA est frustré de ne pas être davantage reconnu en tant que star de la NBA. Il s’est exprimé sur ce sujet sensible auprès d’ESPN :

« J’ai été frustré parce que j’ai senti que j’étais toujours le pigeon et que tous les autres étaient servis. Les années précédentes, je me disais ‘D’accord, mon équipe est 10 matchs sous la barre des 50%’ mais chaque année nous avons atteint les Playoffs. Cette année, je pense que nous sommes en bien meilleure position que nous ne l’avions été les deux dernières saisons, et pourtant ça ne le fait toujours pas. Je pense que je devrais y être. »

Seulement huitième des votes parmi les guards à l’Ouest, Lillard a de quoi être vert. Même Lonzo Ball est devant lui ! Preuve une fois plus qu’en NBA, les gros marchés font toujours la loi. Si Damian est si pessimiste alors que les picks des coachs seront dévoilés demain, c’est parce qu’il se sent toujours oublié. D’abord passé par une petite fac dans laquelle personne ne le voyait percer, le rappeur a toujours dû en faire plus que les autres pour être reconnu. Alors le meneur de Portland est-il parano ? Pas tant que ça. Récemment, quand Lauri Markkanen est parvenu à marquer cent paniers à 3-points en seulement 41 matchs, ESPN a publié un graphique sur lequel on voyait Curry, Ray Allen et Nowitzki mais pas Lillard, pourtant le précédent recordman. Si ce n’est pas un top scoreur du parking comme Curry et Allen, Damian méritait au moins d’être cité puisque c’était son record qui venait d’être effacé par Markkanen. Un exemple parmi tant d’autres qui ne le pousse pas à l’optimisme.

« Je ne pense pas que la taille du marché joue autant qu’elle ne le faisait auparavant du fait des réseaux sociaux. J’ai une signature shoe qui marche bien, des réseaux très suivis, beaucoup de gens écoutent mes musiques. Grâce aux réseaux sociaux, j’ai réussi à faire plein de choses alors que j’évolue dans un petit marché. Néanmoins, je pense qu’il y a une différence entre jouer dans un gros ou un petit marché. Ç’a toujours été comme ça. »

Malgré tout, pas question pour lui de quitter les Blazers, il veut marquer de son empreinte la franchise. Prolongé en 2015, il compte bien créer sa réputation en restant à Portland et en restant fidèle à son équipe coûte que coûte.

« Tim Duncan représente les Spurs. C’est le premier nom qui vient à l’esprit pour évoquer cette franchise. Je veux la même chose pour les Trail Blazers. Je veux être le meilleur joueur de l’histoire des Blazers. Quand les gens parleront de la franchise, je veux qu’ils parlent de moi, je veux être la première pensée des gens lorsqu’ils parlent des Portland Trail Blazers. »

Mais pour rester dans les mémoires des supporters du monde entier et des fans des Blazers, Dame DOLLA doit aussi enrichir son CV. Les participations au All-Star Game en font partie et on sera attentif aux résultats des votes des entraîneurs qui devraient être dévoilés ce mardi.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top