Knicks

Tim Hardaway Jr fête son grand retour dans le 5 majeur : clutch à Utah, 31 points pour THJ !

Tim Hardaway Jr
Source image : NBA League Pass

Après un gros mois passé loin des parquets et quelques matchs utilisés pour s’échauffer, Tim Hardaway Jr a enfin lâché sa spéciale chez le Jazz. Un carton sauce new-yorkaise, pour une victoire des Knicks en déplacement.

Ce n’était peut-être pas l’événement de la soirée en NBA, mais c’était pourtant notable pour les habitants de Gotham. Le retour de Rudy Gobert sur les parquets ? Non. Le trashtalking d’Enes Kanter avec son ancien public ? Non plus. Le retour de THJ dans le cinq de départ de Jeff Hornacek, voilà qui faisait gentiment buzzer les supporters de la Grosse Pomme, eux qui avaient clairement besoin d’un coup de boost dans l’équipe. Vainqueurs à deux petites reprises sur ce début de nouvelle année (une victoire contre Brooklyn, l’autre contre Dallas), les Knicks avaient la gueule de bois bien sévère et ne trouvaient pas le bon médoc. De son côté ? Tim avait fait son retour il y a déjà quelques jours, mais le poignet avait encore besoin de deux ou trois tests avant de pouvoir retrouver sa température volcanique. Trois matchs joués, un début de radiateur face aux Pelicans, mais surtout trois défaites sur ces trois rencontres. Pas de quoi ravir Hardaway Jr donc, ni ses coéquipiers qui se rendaient dans une Vivint Smart Home Arena des plus hostiles. Cependant, c’est bien THJ qui s’occupait de driver le carrosse new-yorkais, accompagné par les efforts de chacun. Pas de miracle venant du banc, pas de performance incroyable venant de Kristaps Porzingis, Courtney Lee avait beau faire son boulot et Enes Kanter pouvait demander au public de se taire à l’aide de son index, il fallait un peu plus que ça pour faire chuter le Jazz à domicile. Surtout que chez les hôtes, entre le retour canon de Gobert et la détermination des anciens à ne pas vouloir perdre, ça sentait le comeback à plein nez alors que les Knicks avaient pris un sérieux lead grâce à un gros troisième quart.

Le petit plus, le petit détail qui faisait la différence, c’était bien Tim Hardaway Jr qui l’apportait. Notamment sur cette séquence du dernier quart-temps, alors que Utah faisait le push pour recoller aux basques des visiteurs, l’animal nous plantait un énorme trois points avec la faute, au nez et à la barbe d’un Rudy halluciné. Ce genre de heat check venu de nulle part, mais qui donne de l’air à toute une équipe. Profitant quelques secondes plus tard d’un relâchement défensif des hôtes, l’arrière ajoutait un petit dunk bien placé et ce qui devait ressembler à un finish irrespirable se transformait en pilotage des plus prometteurs. De trois points d’avance à neuf, il n’y a qu’un pas, un que THJ franchira en une minute avec ses grosses bottes. Ce point d’exclamation venait aussi après un troisième quart décisif, dans lequel le phénomène claquait 11 unités et permettait aux Knicks de retourner la rencontre : 36 à 23 en sortie de vestiaire, bonjour la claque. Mélangez tout ça, ajoutez trois ou quatre célébrations bien connues, et vous obtenez une victoire convaincante de New York en déplacement, dans une salle pourtant pas des plus charmantes. On attend forcément confirmation de la part de cette équipe et de Tim Hardaway Jr, mais le swag global des Knicks avait une toute autre gueule avec le sniper dans le cinq. Welcome back.

Ce dimanche, c’est chez les Lakers que l’ami THJ devra faire le show. Un match qu’on vous invite d’ailleurs à regarder avec nous en direct, vu le coup de chaud du bonhomme et le besoin de victoire des Knicks, on devrait se régaler encore une fois.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top