Raptors

Preview Raptors – Spurs : les deux meilleures équipes à domicile s’affrontent, avantage Toronto !

DeMar DeRozan raptors
Source image : Twitter

Choc inter-Conférence à une heure du matin alors que Toronto, deuxième à l’Est, reçoit San Antonio, troisième à l’Ouest. La tâche sera compliquée pour des Spurs qui finissent un road-trip de trois matchs dans l’une des forteresses les plus imprenables de la Ligue (16-3).

La meilleure équipe à domicile n’est autre que San Antonio (19-2), mais cela ne lui sera d’aucun secours ce soir puisqu’à l’extérieur, ce n’est pas la même limonade. Les Texans affichent un bilan de 11-14 hors de leurs bases, indigne de leur rang surtout lorsqu’on se rappelle que l’an dernier, ils avaient bâti leur force sur leur faculté à voyager sereinement (30-11). La première confrontation entre les deux équipes date un peu puisqu’elle remonte au 23 octobre. Les Raptors avaient alors chuté de peu au AT&T Center (101-97). Si DeMar DeRozan avait cartonné avec 28 points à 50% aux tirs, c’est Dejounte Murray qui avait crevé l’écran avec ses 16 points et 14 rebonds en l’absence de Tony Parker. Le Français sera bien là ce soir mais les Spurs croulent toujours sous les absences. Manu Ginobili ne participera pas à la rencontre, de même que Kawhi Leonard, le troisième de l’élection du MVP l’an passé a été renvoyé en soin pour une durée indéterminée. On le sait, Popovich ne prend aucun risque avec ses joueurs et il n’était pas satisfait du rendement de son franchise player qui jouait manifestement malgré la gène. À cela s’ajoute l’absence de Rudy Gay depuis plusieurs matchs.

Dans ces conditions, difficile de gagner le moindre match. Ainsi, les Spurs ont perdu face à Atlanta lors du MLK Day (99-102). S’ils ont rebondi mercredi face à Brooklyn (100-95), cette victoire s’est faite dans la douleur. LaMarcus Aldridge, l’homme par qui tout passe cette saison à San Antonio a cartonné avec 34 points, bien aidé par Patty Mils et son magnifique 7/8 à 3-points (25 points). L’Australien a bien suppléé Tony Parker en délicatesse avec son shoot (3/12). Les Raptors ont eux aussi galéré pour l’emporter face aux Pistons (96-91), la faute à un trop grand nombre de pertes de balle (21). Heureusement, Jonas Valanciunas a sorti un double-double de mammouth (17 points et 16 rebonds), son onzième de la saison. La dernière fois que les Raptors ont battu San Antonio c’était le 9 décembre 2015, autant dire que ça remonte à loin. Une série de quatre défaites face aux Spurs qui pourrait bien s’arrêter ce soir, vu les performances de Toronto face aux gros à domicile. Récemment, les soldats de Dwane Casey ont explosé les Cavs (133-99) et ont failli faire tomber Golden State avant d’échouer finalement à deux petits points (125-127).

Défaits lors de trois de leurs cinq derniers matchs, les Raptors doivent se reprendre s’ils veulent conserver leur deuxième place de la Conférence Est. Car derrière, Miami est encore à distance mais le Heat n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin dans sa folle remontée au classement.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top