Jazz

C’est les soldes dans l’Utah : Derrick Favors est prié de faire ses valises le plus rapidement possible

Derrick Favors

Tout doit disparaître !

Source image : YouTube

L’ambiance n’est pas au beau fixe ces dernières semaines du coté du lac salé. Entre des défaites en pagaille et les rumeurs de trade, la franchise a probablement presque tiré un trait sur les Playoffs. Une perspective qui devrait pousser l’équipe à agir avant la trade deadline et donc intensifier encore les rumeurs.

Avec seulement cinq victoires lors des vingt derniers matchs, c’est peu dire que le Jazz n’avance plus. La faute aux blessures, celle de Rudy Gobert notamment, mais pas que. L’incertitude qui règne autour du futur de certains membres du roster n’est pas propice au développement d’un basket de qualité. Beaucoup de joueurs sont au centre des rumeurs de transfert : Joe Johnson, Alec Burks ou encore Rodney Hood sont annoncés partants. Il y en a même un pour lequel on a dépassé le stade de rumeur : Derrick Favors. Son futur s’écrira loin de l’Utah, c’est certain. Le joueur sera agent-libre sans restriction l’été prochain et le Jazz ne compte pas renouveler son contrat. Ainsi, afin de ne pas le perdre sans contrepartie, le Jazz cherche à l’échanger. Pas facile de se concentrer sur son jeu dans ces conditions. Le joueur lit chaque jour une nouvelle destination vers laquelle il pourrait être envoyé. Comme le dit Joe Johnson, c’est le quotidien de tout joueur NBA, ils ont signé pour ça, mais il n’empêche que la situation est difficile. Favors a expliqué au Salt Lake Tribune chercher toutes les distractions possibles pour échapper aux rumeurs. Afin de rester zen, le binôme de Rudy dans la raquette joue aux jeux vidéo, regarde la télé et surtout reste loin des réseaux sociaux :

« Nous ne pouvons pas prêter attention à cela. Nous devons laisser parler les journalistes, les fans, les gens sur Twitter. Nous le voyons, tout le monde a son avis sur les trade, mais j’essaie de ne pas y prêter attention. Si ça arrive, ça arrive. Je jouerai dur quelle que soit l’issue. »

Arrivé au Jazz il y a près de sept ans, il n’est pas forcément évident de tirer un trait sur toutes ces saisons passées dans l’Utah. S’il a réalisé ses meilleures campagnes en 2014 et 2015 (16 points et 8 rebonds de moyenne) il souffre depuis de l’émergence de Rudy Gobert. N’ayant pas de tir du parking, l’ailier-fort n’est pas complémentaire avec le Français et n’espace pas assez le jeu. Depuis que la Stiffle Tower a signé sa prolongation de contrat, il est clair que Favors ne fait plus partie des priorités avec le deuxième plus gros salaire de l’effectif. Néanmoins, il a profité de la blessure du pivot pour se montrer cette année. Et vu ses performances honnêtes (12,5 points, 7 rebonds), le natif d’Atlanta pourrait rapidement trouver un point de chute. Selon les dernières rumeurs, c’est Nikola Mirotic qui pourrait faire le voyage inverse pour lui permettre de débuter un nouveau chapitre à Chicago. L’Espagnol dispose d’une no-trade clause mais pourrait décider d’y renoncer pour Utah car attiré par le coaching de Quinn Snyder. Un bon coup pour le Jazz qui s’offrirait un vrai poste 4 bien complémentaire avec Rudy.

Derrick Favors va devoir faire ses valises. Avec son contrat expirant, il apparaît tout en haut de la liste des joueurs sur le départ alors que seuls Rudy Gobert et Donovan Mitchell semblent encore intouchables à SLC. Alors avis aux GM de la Ligue, les soldes NBA finissent le 8 février et tout doit disparaître à Utah.

Source texte : Salt Lake Tribune

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top