Raptors

Preview Raptors – Pistons : à domicile, Toronto doit faire la loi contre des Pistons qui voyagent mal

Raptors lowry derozan
Source image : NBA League Pass

Choc à l’Est ce soir en NBA. Les Raptors solides deuxièmes accueille Detroit toujours bien accroché au huitième spot qualificatif pour les Playoffs. Les Pistons sentent malgré tout le souffle des Sixers et des Knicks dans leur nuque, il est donc grand temps de se ressaisir. Tchou-tchou.

Les deux équipes restent sur deux défaites consécutives, néanmoins le contexte de ces matchs n’est pas tout à fait le même. Lors du MLK Day, les Pistons ont perdu de façon inquiétante face aux Hornets (118-107). Inexistants en défense, les boys de Van Gundy n’étaient pas assez impliqués à l’image d’Andre Drummond (3 points à 1/7 aux tirs), dominé dans son duel de gros face à Dwight Howard (21 points, 17 rebonds). Le bilan en déplacement des Pistons n’incite pas à l’optimisme, récemment l’équipe a chuté quatre fois à l’extérieur en cinq déplacements. On peut imputer cette faiblesse récente aux blessures, en effet, l’infirmerie déborde comme la neige dans les rues de Motown. Ce soir, Luke Kennard, Stanley Johnson ou encore Avery Bradley sont listés comme incertains, Reggie Jackson quant à lui est out. Sans leur meneur qui inscrit 14 points en moyenne par match, c’est Ish Smith qui fait tourner l’équipe et le job est fait : il a réalisé un match offensif de bonne facture face aux Hornets, 19 points à 8/14 et 10 passes décisives. Néanmoins, sans Jackson, les Pistons ont un bilan de trois victoires pour six défaites, ce qui doit faire doucement sourire les anciens d’OKC.

Aux Raptors aussi le meneur titu était blessé, Lowry a raté trois matchs dont le choc face à Golden State perdu dans les derniers instants (127-125). Il était de retour sur les parquets lundi mais il a été très mauvais au shoot face aux Sixers (3/16). Sa vraie belle action ? Une embrouille avec Ben Simmons, cimer. Cela fait donc deux défaites de suite pour les Raptors, contre les Warriors et lundi contre Phily (117-111). Les deux matchs ont quelques similarités, d’abord les Raptors ont été largués assez tôt dans le match, on pensait l’écart insurmontable puis Toronto a lancé l’opération remuntada et les revoilà dans la course. Malheureusement, par deux fois leur run de fin de match s’est avéré insuffisant pour s’imposer. Si face aux Warriors ce bon DeRozan (42 points) a préféré pointer l’arbitrage comme principale raison de leur défaite – selon lui son équipe jouait à 5 contre 8 – le All-Star devra changer de disque s’il veut éviter 15 000 dollars d’amende et une nouvelle défaite. Plus inquiétant, c’est tout un groupe canadien qui a relâché ses beaux efforts défensifs. L’équipe a encaissé plus de 30 points par quart temps à plusieurs reprises récemment, lors du premier quart face aux Warriors ce sont 43 points que les Dubs ont inscrit. Et aux dernières nouvelles, ce ne sont pas les arbitres qui plantent la gonfle dans les paniers. Pour le deuxième de la Conférence Est, ce match face aux Pistons est une belle occasion de se relancer, avec un bilan de 15-3 à domicile, il y a de quoi être confiant.

À 1h30 du matin heure française s’affrontent deux équipes qui cherchent un second souffle après deux défaites d’affilées. Vu la faiblesse des Pistons à l’extérieur et leur infirmerie qui déborde, les Raptors sont les favoris du soir mais ils devront être bien plus impliqués défensivement que lors de leurs précédentes rencontres. Messieurs, au boulot.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top