Bulls

Preview Bulls – Warriors : et si Markkanen et Lavine créaient la grosse surprise du mercredi ?

Lauri Markkanen
Source image : YouTube

Match déséquilibré sur le papier s’il en est, ce Bulls – Warriors n’en est pas moins un vrai bon match de basket. Les deux équipes restent sur trois victoires d’affilées, et on le sait le mercredi réserve parfois quelques belles surprises, Panzani oblige. Alors, qui prend confiance et mise sur les Bulls à domicile ?

49 points, c’est l’écart entre les deux équipes lors de leur dernière opposition. Un match que Golden State avait remporté haut la main sans Kevin Durant ni Draymon Green. En leurs absences, ce sont les Splashs Brothers qui s’étaient chargés de détruire les Bulls avec 33 points pour Curry et 29 pour Klay Thompson. Cependant, attendez quand même avant de rayer de votre watch list le match de ce soir. Cette rencontre précédente date du 25 novembre, et depuis, beaucoup de choses ont changé. Les Bulls qui avaient à l’époque un bilan de 3-14 en présentent désormais un bien plus présentable de 17 victoires pour 27 défaites. Lors de ses trois derniers matchs, l’équipe s’est imposée à trois reprises, et elle a particulièrement brillé lors du MLK Day lundi soir. Les Bulls ont fait chuter la coqueluche du moment, le Heat, qui restait sur 7 victoires d’affilées. Ce succès est en grande partie dû à la performance de Justin Holiday, 25 points dont un impeccable 7/11 à trois-points. Il faut aussi souligner le retour de Zach LaVine qui est déjà en jolie forme, après quasiment un an d’absence, le joueur refoule les parquets depuis le 14 janvier dernier. Avec 14 points en 19 minutes contre Detroit et 18 points en 20 minutes contre Miami, il monte tranquillement en puissance et devrait encore jouer une vingtaine de minutes ce soir. De son côté, durant les derniers matchs, Lauri Markkanen a lui aussi sévèrement préchauffé à distance et pourra répondre aux snipers de Golden State : 33 points face aux Knicks à 8/15 à trois-points, le Finlandais est récemment devenu le plus jeune joueur à atteindre les 100 paniers primés en carrière. Il n’a eu besoin que de 41 matchs pour ce faire, ce lambda de Curry a mis 58 rencontres à atteindre ce total.

Les Warriors ne doivent donc pas prendre à la légère cette rencontre, pourtant la tentation de se relâcher est grande après deux matchs très intenses face aux meilleures équipes de la Ligue. Golden State a frappé un grand coup cette semaine dans la Ligue, battant coup sur coup les Raptors (127-125) et les Cavaliers (118-108) à chaque fois à l’extérieur. La franchise a conforté son bilan, elle est l’actuelle meilleure équipe de la NBA avec 36 victoires pour 9 défaites, aucune surprise là-dessus. Lors de ces deux matchs, elle est pourtant tombée sur deux joueurs de gala, DeMar DeRozan (42 points) a tout tenté pour que les Raptors réussissent un comeback retentissant dans le dernier quart-temps, et de la même manière LeBron James a réalisé une grande partie (32 points) mais est tombé sur un os plutôt long et sinueux en la personne de Kevin Durant. Les Warriors ont su gérer leur rythme et ont une marge assez impressionnante. Cette marge sera peut être réduite car deux hommes forts de la franchise sont incertains ce soir, il s’agit d’Andre Iguodola et de Draymond Green. Le banc et la défense des Dubs pourraient du coup en pâtir, mais le bilan de l’équipe à l’extérieur incite à l’optimisme : elle reste sur 11 victoires d’affilées à l’extérieur et un bilan plus général de 20 victoires pour seulement 3 défaites on the road.

Les bonnes performances récentes des Bulls et les possibles indisponibilités d’Iguodola et de Green pourraient rendre ce match fort sympatoche. Chicago, qui a déjà brisé la série du Heat lors du MLK Day, veut désormais s’offrir le scalp du champion. Une chose est sûre : nous devrions voir un beau match de basket entre deux équipes qui pratiquent un jeu bien offensif. Le premier qui en plante 110 a gagné ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top