Los Angeles Clippers

Les Clippers flinguent le retour de Chris Paul à Los Angeles : 60 points pour Lou et Blake !

Pour la toute première de Chris Paul chez les Clippers depuis son transfert cet été, c’est Doc Rivers qui a pu avoir le dernier mot avec ses hommes : victoire 113 à 102, grâce à un effort complet et une intensité… kiffante.

On en parlera en détail par la suite, car il y a eu de nombreux incidents suivant le succès des Clippers devant leur public, mais c’était en effet assez chaud entre Rockets et Clippers ce lundi. Pourtant, en ce MLK Day des plus pacifiques, on pensait voir un minimum de retenue de la part des soldats de Houston et de Los Angeles. Malheureusement, c’est un bon gros bordel qui a eu lieu en toute fin de rencontre, avec Blake Griffin, Trevor Ariza, Mike D’Antoni, Austin Rivers et d’autres têtes brûlées. Il faut dire que le contexte était particulier, on parle du retour de CP3 au Staples Center version Clippers. Une date entourée sur un paquet de calendriers depuis août dernier, et qui apportait son petit mix avant le match. Des huées pour le meneur présenté en introduction, puis des applaudissements une fois la vidéo de remerciements envoyée par le staff local. Une fois ces deux étapes validées ? Le reste était entre les mains de Clippers déterminés, qui voulaient montrer à Paul et ses potes que tout allait bien en son absence. Vainqueurs de leurs dernières rencontres, les potes de Willie Reed devaient cependant se démerder sans Austin, sans DeAndre Jordan, mais avec suffisamment de raisons pour se donner à fond. Et une fois le premier quart passé, avec la pression ainsi que les fourmis dans les jambes, c’est un effort complet qui fût offert par des hôtes collectifs. La trentaine de passes décisives, la belle répartition du scoring, au-delà des pointes offertes par Griffin et Loulou. Respectant leur plan de jeu jusqu’au bout, les Clippers montraient à CP3 qu’il n’y avait plus autant d’isolations qu’auparavant, un clin d’oeil pourtant gentiment symbolisé par la nouvelle grosse performance de Williams.

L’arrière, qui en avait déjà planté 50 sur les Warriors la semaine dernière, n’avait pas envie de se refroidir. Surtout pas ce lundi, face aux Rockets, et en antenne nationale. Demander à un tel scoreur de ralentir la cadence, c’est comme imposer à un géant de ne pas contrer un enfant qui part tout seul au lay-up. Proprissime, sans perdre trop de ballons ni provoquer un wagon de lancers, Lou confirmait son excellente saison avec une énième soirée divine (31 points et 9 passes, à 12/19 au tir). Aux côtés du polygame ? Blake, dont l’excitation était palpable en le voyant cavaler sur le terrain. Ce match, il le voulait plus que tout, et que ce soit avec ou sans son buddy DeAndre. Profitant de la défense poreuse des visiteurs et obtenant carte blanche pour étaler sa polyvalence, Griffin complétait à merveille son arrière-scoreur, le duo n’ayant plus qu’à laisser les autres cols bleus mettre la déco autour de la feuille de match. Harrell et Johnson qui se permettent de dominer le banc des Rockets, Wallace et Teodosic qui font le nécessaire pour tenir le regard avec le back-court d’en face, la maladresse de Houston tombait au pire moment et la frustration se ressentait dans les toutes dernières minutes de la rencontre. Juste assez de temps pour que les deux camps se chamaillent, que Blake se fasse exclure après avoir pris une deuxième technique, qu’Ariza soit lui aussi renvoyé dans son vestiaire… et que tout se beau monde se retrouve dans une embrouille imposant à la police de Los Angeles d’intervenir. Allez, petit teasing avant le breakdown complet de l’après-match, mais il fallait déjà féliciter les Clippers pour la mission principale validée à domicile : flinguer le retour de Chris Paul, et l’emporter avec le sourire.

Il existe un scénario dans lequel Clippers et Rockets s’affrontent sur une série en 7 matchs. Si vous le trouvez, merci de nous le faire parvenir : il y a moyen que ces deux équipes se détestent pendant encore un petit bout de temps.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top