Knicks

Frank Ntilikina tape son premier double-double en carrière : 10 points, 10 passes et 7 rebonds à Brooklyn !

Après un début de nouvelle année mitigé et un MLK Day à assurer du côté de Brooklyn, Frank Ntilikina n’a pas chômé et s’est offert un premier double-double en carrière dans la victoire des siens : le French Prince joue de mieux en mieux.

Le duel avec Dennis Smith Jr, et puis c’est tout…? Voilà le seul moment qu’on avait pu se mettre sous la dent depuis la cuite du 31 décembre, en terminant la soirée avec le sourire. Car hormis cette victoire des Knicks à Dallas, Frankie manquait de rythme, d’agressivité, de ce petit plus qui vous donne envie de tenter des choses improbables sur les parquets. Ce lundi, la franchise de Manhattan se rendait à Brooklyn pour un derby de la Hudson. Le genre de moment qu’il ne faut pas louper, car toute performance devient ensuite le sujet de discussion dans tous les quartiers de la Grosse Pomme. Bousculé par la signature de Trey Burke ? Très bien, Ntilikina a répondu avec son match le plus complet en carrière. L’arrivée du guard ne devait pas générer d’inquiétude dans le camp tricolore, mais il fallait tout de même délimiter son territoire en pissant un cercle protocolaire autour de lui. Frank a donc choisi le Barclays Center et a arrosé abondamment, dans un dernier quart-temps notamment lancé par les bons choix du Français. Il y avait déjà de la distribution jusque là, et une nouvelle belle paire assurée avec Jarrett Jack, mais le scoring devait monter en grade.

Et les deux premières minutes de ce monye-time furent de toute beauté pour la pépite de Strasbourg, avant de laisser les quatre suivantes servir de nappage sur le gâteau final. Menant de 2 petits points en début de quatrième quart, les Knicks découvrirent la version “sauce” de Ntilikina, prenant des décisions plus osées les unes que les autres. Un gros contre sur Caris LeVert, une bonne passe pour Beasley, puis un trois-points en transition et New York prenait 10 points d’avance. Chest bump obligatoire avec Tim Hardaway Jr, Frank ne pouvait que sourire car il prenait enfin un shoot avec lequel il était fâché dernièrement. Une fois cet écart creusé ? Jeff Hornacek laissa le dragster continuer son boulot en servant ses autres coéquipiers dans de bons spots, dont Ron Baker et Kristaps Porzingis. Fin du boulot, en moins de 30 minutes, le double-double points-passes, une défense de fer, des rebonds et le smile d’un prince français. C’était ce sourire qu’on voulait revoir, et c’était le cadre idéal pour ce faire. Un derby dans Gotham, avec toutes les caméras braquées sur le parquet, que demander de plus ? La confirmation, tout simplement. Car plus les jours passent, plus les demandes de titularisation se font. Et si le sujet de discussion n’a pour le moment pas encore trop posé ses valises dans le bureau d’Hornacek, c’est avec ce type de soirée que l’inévitable se produira le plus rapidement.

Loin des orgies numériques de Donovan Mitchell, Jayson Tatum ou Ben Simmons, l’ami Ntilikina avance doucement mais sûrement dans sa saison rookie. Avoir un impact sur son équipe et les mener vers la victoire, voilà qui arrange Frank et s’est encore vu hier soir. On en redemande, toujours plus.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top