Knicks

Trey Burke prend officiellement le spot de Ramon Sessions à New York : les Knicks collectionnent les meneurs

Trey Burke

Trey Burke débarque aux Knicks pour reformer son duo explosif avec Tim Hardaway Jr.

Source image : Youtube

On vous en parlait il a quelques jours, Trey Burke cartonnait comme pas possible dans la franchise de G League affiliée aux Knicks. Du coup, New York a décidé de lui faire sauter une classe, et l’ancien meneur du Jazz et de Washington débarque à Big Apple sur un poste de meneur blindé, malgré le départ de Ramon Sessions.

Ce n’était qu’une question de temps avant que Trey Burke ne signe aux Knicks, avec ses 26,6 points de moyenne à 49% aux tirs. G League ou pas, le meneur a fait le job et va avoir l’occasion de prouver qu’il est encore capable d’apporter en NBA. Il retrouve au passage son pote de fac, Tim Hardaway Jr., avec lequel il avait emmené Michigan jusqu’à la finale de la March Madness (perdue face à Louisville malgré les 24 pions de Burke). Toutes les conditions sont donc réunies pour que Burke s’impose à New York, à l’exception près, peut-être, de la concurrence au poste 1.

Exit Ramon Sessions et ses 3,7 points et 2 passes cette saison, et bienvenue à Burke : cela fait toujours trois meneurs aux Knicks, sans compter Ron Baker qui dépanne à la mène sur certaines séquences. Jarrett Jack est toujours titulaire, bien suppléé par notre Franky national. A priori, Ntilikina ne devrait pas trop voir son temps de jeu baisser avec l’arrivée de Burke ; ils n’apportent pas la même chose, et l’ancien Strasbourgeois est le seul meneur à vocation défensive de l’effectif. C’est donc Jack qui pourrait, à terme, perdre du terrain malgré ses 8 points et 6 passes de moyenne. Maintenant, Jeff Hornacek a déjà montré qu’il comptait sur son vétéran pour gérer son équipe, notamment dans les moments chauds, et il faut reconnaître qu’il le fait assez bien.

Du coup, la situation n’est pas tout à fait claire, et pas sûr que Trey Burke ne jouisse de grosses minutes pour tenter de faire son trou au Madison. Surtout qu’avec le retour de Tim Hardaway Jr., il ne pourra pas vraiment être décalé au poste 2. À lui de saisir les opportunités qui lui seront données, en sachant qu’Hornacek n’est généralement pas figé à l’idée de laisser sa rotation telle quelle : il avait remplacé Sessions par Jack après trois matchs horribles pour démarrer la saison. Le problème, c’est que Jack est en pleine bourre et semble avoir définitivement décroché le spot de titulaire : 18,6 points et 9 passes sur les trois derniers matchs, avec un très propre 60% aux tirs, il va falloir en mettre, des cartons, pour déloger Jack. Mais ça, Burke en est capable.

Les Knicks sont en pleine dégringolade après 10 défaites sur leurs 13 derniers matchs. Dixièmes à l’Est, ils sont en train de laisser passer leur chance pour les Playoffs, et pourraient donc être amenés à privilégier le développement de leurs jeunes. D’où l’arrivée de Burke ?

Source texte : Dan Begley, ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top