Pelicans

Preview Pelicans – Blazers : gros match à enjeu dans la course aux Playoffs à l’Ouest

Anthony Davis DeMarcus COusins

Si Davis est absent ce soir, il faudra un nouveau numéro de soliste de Boogie pour espérer une victoire des Pelicans face à Portland.

Source image : Youtube

Dans le genre must-win, celui-là figure tout en haut sur le calendrier des Pelicans. Toujours à la huitième place de l’Ouest, c’est un duel capital pour New Orleans, face à des Blazers cinquièmes mais qui ne comptent que deux matchs d’avance sur les troupes d’Alvin Gentry. Autant dire que c’est le type de match qui peut aussi bien valider une place en Playoffs en assurant un tie breaker que permettre aux Pelicans de mettre la pression sur Portland et d’amorcer un run pour remonter au classement.

Quand on parle de match à ne pas perdre, c’est précisément de ce type de rencontre que l’on parle. Les Pelicans, qui ont la fâcheuse habitude de se faire taper par des équipes modestes (récemment face à Dallas, Memphis et New York), doivent du coup compenser face aux gros morceaux, et Portland en fait partie. Concurrent direct dans la course aux Playoffs, Portland est plutôt en forme malgré la défaite face à Houston. Pour écarter les hommes de Terry Stotts, il faudra attaquer à l’intérieur, ce qui ne devrait pas être trop compliqué puisque les Pels sont la deuxième équipe de la Ligue en termes de points inscrits dans la peinture (50,4 points par matchs). Maintenant, Anthony Davis est en day-to-day et son absence pourrait nous offrir un scénario semblable à celui du dernier match entre les deux équipes.

Boogie avait écrabouillé la raquette des Blazers, scorant 38 pions pour donner la victoire aux Pelicans malgré l’absence de leur deuxième star. Adroits comme c’est pas permis, les gars du bayou avaient envoyé du parking (48,4%), à tel point que Rondo, Cunningham et Tony Allen en avaient planté cinq à eux trois. Côté Portland, c’est Dame qui avait tenu la baraque avec 29 points et 8 passes. Le souci, c’est que le meneur est lui aussi en day-to-day. Après, Portland a déjà prouvé être une équipe qui ne lâche rien, avec ou sans Dame DOLLA. C’est d’ailleurs en son absence que les Blazers ont tapé coup sur coup Spurs et Thunder, avec un tandem Napier – McCollum en feu qui a combiné pour plus de 40 points sur ces deux victoires. Du coup, si les deux têtes d’affiche de la Draft 2012 venaient à être absentes, on devrait tout de même avoir droit à une belle opposition avec un avant-goût de postseason.

Huitièmes à l’Ouest, les Pelicans voient les Clippers leur coller au train et galèrent à profiter des nombreux faux-pas du Thunder et de Denver. Du coup, ce match face à un concurrent direct est une occasion en or pour tenter de se relancer et espérer grappiller quelques places dans l’optique, je sais pas, d’éviter de se prendre les Dubs au premier tour ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top