Timberwolves

Les Wolves mettent le verrou contre OKC : 104-88, pas de doute, Tom Thibodeau est passé par là

Quatrième affrontement de la saison entre ces deux équipes de la Division Nord-Ouest à Minneapolis. Et comme souvent, ce sont les Wolves qui se sont imposés à la différence près qu’il n’y avait pas franchement photo cette nuit (104-88).

Lors des trois premiers duels en effet, l’écart cumulé était d’un point en faveur des loups (350-349), la gagne se jouant toujours en toute fin de quatrième quart-temps. Le plus gros différentiel constaté dans un match était de quatre points… en tout cas jusqu’à cette nuit. Car du suspense, il y en eut jusqu’à la mi-temps (47-47). Ensuite, Jimmy Butler et Andrew Wiggins se sont chargés de mettre Minny sur orbite au retour des vestiaires pendant que tout le monde faisait le taf en défense. Onze points d’écart au bout de 36 minutes, seize au total et la terrible impression pour le Thunder de retomber dans ses travers de début de saison après une série convaincante de six matchs sans perdre et de dix victoires en treize sorties pour faire la jonction entre 2017 et 2018. Car à côté d’un Russell Westbrook encore inhumain hier soir (38 points, 10 rebonds, 5 assists et 4 interceptions à 15/23 au tir et 7/9 sur la ligne), Paul George et Carmelo Anthony entachaient une nouvelle fois leur statut de All-Star avec des pourcentages indignes, 5/14 pour le premier et 5/19 pour le second. Un énorme sentiment d’impuissance se dégageait du MVP en titre qui pensait enfin avoir trouvé de quoi l’entourer convenablement pendant l’été grâce au flair de Sam Presti. Au lieu de ça, le numéro 0 ne peut même plus feindre de jouer tout seul et se retrouve obligé de rattraper les boulettes et les briques de ses nouveaux coéquipiers comme il peut tout en sauvant les meubles.

Mais cette nuit, c’est aussi et surtout la défense des Wolves qui est à mettre en avant. Critiqué pendant les deux premiers mois de compétition pour son manque d’impact sur ses troupes dans ce compartiment du jeu pourtant censé être sa spécialité, Tom Thibodeau est en train de calmer tout le monde depuis la Saint-Sylvestre. Car depuis le passage à la nouvelle année et les bisous sous le gui, et même avant puisque la série a exactement commencé le 31 décembre 2017, Minnesota s’est muté en une forteresse infranchissable contre laquelle dépasser la centaine ne semble désormais plus qu’un lointain rêve. Plus qu’une simple mode de passage, cela fait désormais sept matchs que la série dure. L’attaque des Pacers s’est cassé les dents sur cette équipe (90 points), tout comme l’armada offensive des Cavs plus récemment encore (99 points). Mais en limitant OKC à 88 points et 40% au tir dont 24% du parking, la D de Minny a peut-être atteint son apogée cette nuit. Bien emmenée par le duo de Chicago (Jimmy Butler et Taj Gibson), c’est toute l’équipe qui s’est mise au diapason pour forcer son naturel et faire bloc face aux offensives ennemies. Même KAT s’y est mis, limitant Steven Adams à cinq tentatives alors que le All-Black est une des satisfactions du Thunder cette saison. Un exploit qu’il faut attribuer en premier lieu à Coach Thibs qui semble enfin avoir transmis ses valeurs à l’ensemble de son groupe.

Quand la défense roule, tout roule. Un constat qu’est forcé de partager KAT qui n’est pas un grand spécialiste mais est forcé d’admettre la puissance de cette stratégie. Sur leurs trois derniers matchs, les Wolves triomphent sur un écart moyen supérieur à 20 points. C’est aussi ça, la méthode Thibodeau.

BoxThunder BoxWolves

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top