News NBA

Pendant ce temps-là, en Lituanie : une première sortie mitigée pour LaMelo et LiAngelo Ball

liangelo ball lamelo ball

Les frérots de Lonzo ont commencé leur carrière pro en Lituanie, dans un match diffusé en live sur les réseaux sociaux.

Source image : Youtube

Impossible d’être passé à côté : les deux petits frères de Lonzo, qui devaient effectuer leur cursus universitaire à UCLA, sont finalement partis s’exiler en Lituanie après une affaire de vol sordide. Hier soir avait donc lieu le premier match de LaMelo et LiAngelo Ball avec le Prienai Vytautas, une rencontre retransmise en direct sur Facebook. Prestations mitigées mais victoire au bout oblige (90-80), les Ball Brothers ont fait le taff pendant que le papa comptait les billets. 

C’est dans une salle à peine plus grande que leurs salles d’entrainement aux States que les frérots Ball ont commencé leur carrière professionnelle, dans un match face à l’équipe B de Zalgiris (composée de joueurs de moins de 18 ans). 1500 personnes étaient présentes dans ce coin pommé du fin fond de la Lituanie, parmi lesquels, bien évidemment, le daron le plus horripilant au monde, sa femme, et toute une flopée de journalistes US venus couvrir ce petit événement. De quoi ravir Steve Kerr et Rick Carlisle, qui regrettaient l’exposition de LaVar Ball dans les médias ricains.

Sur un parquet orné d’un énorme logo Big Baller Brand, LaMelo Ball, 16 ans, a démarré la rencontre sur la banc, tandis que LiAngelo, 19 ans, était aligné d’entrée. L’aîné était attendu et il s’est notamment distingué par un somptueux lay-up manqué, seul en contre-attaque après une belle interception. Bon, plus globalement, il a un peu galéré en attaque dans un match qui, de son propre aveu, était plus physique que prévu. Il a inscrit 19 points, majoritairement dans la raquette, sans vraiment briller malgré une belle seconde période, où son association avec son frère l’a libéré. Justement, du côté du cadet, s’il s’est à nouveau fendu de quelques briques du parking en première intention, il a tout de même signé quelques actions sympathiques comme son reverse lay-up et ses no-look passes. Au final, c’est 10 pions, 9 passes, 6 pertes de balle et 7 coéquipiers frustrés pour LaMelo, qui a fait preuve d’une bonne vision de jeu malgré une défense encore friable. En même temps, le gamin sort à peine du lycée et aura tout le temps de bosser son physique. Il faudrait quand même songer à arrêter de jouer comme sur le playground de Charenton le dimanche matin au risque de se mettre sa team à dos, parce qu’il y a clairement quelque chose chez LaMelo, plus d’ailleurs que chez LiAngelo.

Au-delà des performances de ses rejetons, c’est un véritable succès pour LaVar Ball, dont le live stream a été suivi par plus de 120 000 personnes sur certaines séquences. Imaginez un peu le truc : aussi insupportable soit-il, il a réussi à faire cliquer 120 000 ricains sur un match entre ses deux fils et des gamins des pays Baltes inconnus au bataillon, dans un match de Pro B lituanienne.

Au final, c’est donc une opération réussie pour Ball et sa marque, et on se demande si certains clubs français de Pro B n’auraient pas eu intérêt de tenter le coup, vu le boost produit en termes d’audience et de visibilité. Puis bon, s’ils ont accepté d’aller jouer en Lituanie, pas sûr qu’ils auraient refusé une pige à Quimper.

Source texte : Jeff Goodman, ESPN 

Les visiteurs ont tapé :


3 Commentaires

3 Comments

  1. Recessif

    10 janvier 2018 à 14 h 50 min at 14 h 50 min

    j’ai relu plusieurs fois et je vois pas s’ils ont gagné ou pas

    • Benoît Carlier

      10 janvier 2018 à 15 h 14 min at 15 h 14 min

      Edit done : victoire de Prienai 90 à 80.

  2. Larry le moustachu

    11 janvier 2018 à 22 h 40 min at 22 h 40 min

    On est très bien sans eux à Quimper, ne vous inquiétez pas.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top