Cavaliers

Choix restreint pour Isaiah Thomas cet été : et si prolonger à Cleveland était la meilleure option du lutin ?

Isaiah thomas

En espérant que les fourgons Brinks couvrent aussi l’Ohio.

Source image : Youtube

De retour de blessure depuis quelques jours, Isaiah Thomas espère toujours braquer la banque l’été prochain. Malheureusement pour lui, le timing pourrait l’empêcher de toucher un contrat max. A l’heure actuelle, rester à Cleveland semble être l’option la plus probable pour le lutin.

Il l’avait annoncé alors qu’il était encore la coqueluche du TD Garden et qu’il se voyait emmener les Celtics jusqu’au titre, le dernier choix du deuxième tour de la Draft de 2011 n’acceptera que le caviar pour son prochain contrat. Sous-payé une bonne partie de sa carrière, il a peut-être effrayé Danny Ainge en déclarant que Boston allait devoir appeler un fourgon Brinks le jour où il allait signer sa prolongation. C’est en partie la raison qui a poussé le GM de Beantown à monter un échange avec les Cavaliers, envoyant notamment IT et Jae Crowder chez les champions de la Conférence Est pour récupérer Kyrie Irving. Bringuebalé de Sacramento à Cleveland en passant par Phoenix et Boston, Isaiah a la ferme intention de se négocier un contrat en or lorsqu’il deviendra officiellement agent-libre le premier juillet prochain. Il subit actuellement la dernière année d’un deal signé il y a quatre ans avec les Suns qui lui vaut de toucher 6,3 millions de dollars cette saison soit l’un des meilleurs rapports qualité/prix de toute la NBA. Avec son nouveau statut de All-Star (2016 et 2017), il ne devrait pas trop galérer à recevoir des offres cet été. Sauf que celles-ci risquent peut-être de viser bien en-dessous des montants espérés par Isaiah Thomas pour plusieurs raisons. Après deux années de forte augmentation, les salaires devraient commencer à stagner tandis que les seules franchises à disposer d’un peu de marge salariale semblent déjà équipées en meneur. Que ce soit les Bulls, les Sixers, les Lakers, les Mavericks, les Nets ou encore les Hawks, il ne reste que deux équipes susceptibles de pouvoir offrir un contrat intéressant à un point guard cet été : Phoenix et Indiana. Les Suns ont déjà donné avec le mini-format et ce dernier n’a sûrement aucune envie de retourner au pays des Cactus ce qui limite tout à coup énormément les options pour Thomas et son agent. Ainsi, rester aux Cavaliers serait vraisemblablement la meilleure option pour le numéro 3 selon plusieurs sources qui se seraient exprimés auprès de Brian Windhorst d’ESPN.

En effet, l’avenir des Cavaliers semble s’écrire avec Isaiah Thomas, et ce peu importe la décision de LeBron James. Cleveland possède les bird rights du meneur et pourra donc lui proposer un contrat sans se soucier de dépasser le salary cap. Un sérieux avantage sur toutes les équipes qui seraient prêtes à lâcher une vingtaine de millions de dollars sur le roi du quatrième quart-temps. Car, comme on a pu en avoir un premier aperçu l’été dernier, le marché des meneurs est bouché. Si Jrue Holiday et Jeff Teague ont encore pu bénéficier de belles offres, un joueur du calibre de Kyle Lowry a dû s’asseoir sur plusieurs dizaines de millions de dollars par rapport à ses attentes initiales. Entre un contrat longue durée et un émolument maximum, IT va peut-être devoir trancher s’il ne veut pas vite se retrouver en galère. Or il sera très difficile pour Koby Altman de laisser partir son meneur contre des cacahuètes dans sept mois, alors même que le pick des Nets obtenu par l’intermédiaire de Boston cet été ne devrait pas être aussi élevé que prévu. D’autant que Thomas pourrait être un argument de poids pour convaincre le King de rester dans l’Ohio au terme de son contrat. A l’inverse, le meneur pourrait être aussi une bonne base autour de laquelle construire un nouveau projet si le numéro 23 faisait ses valises à la fin de la saison. Les Cavs ont prouvé ces dernières années qu’ils n’étaient pas à quelques millions près pour réunir la meilleure équipe possible et re-signer un joueur de ce niveau pour 20 millions la saison ne paraît pas un mauvais calcul pour une franchise qui possède déjà cinq joueurs à plus de 10 patates l’année dans son roster. Les prochaines semaines risquent donc d’être cruciales pour le meneur qui doit prouver à ses nouveaux dirigeants que sa blessure à la hanche n’a pas laissé de traces et qu’il peut performer au même niveau que les deux dernières années pendant encore quelques saisons.

A quelques mois de signer le plus gros contrat de sa carrière, IT est en train de réaliser que le timing aurait été meilleur il y a un an. Le contrat max semble déjà un doux rêve et il faudra sûrement se contenter de quelques millions de moins. Une réalité à l’image de sa carrière durant laquelle il a accumulé 29 millions de dollars, soit moins d’argent que Jon Leuer et E’Twaun Moore, deux joueurs issus de la même cuvée de draft que lui. Karma is a bitch.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top