Knicks

Michael Beasley fête son anniversaire : il n’a pas attendu ses 29 ans pour vendre du rêve par kilos

Michael Beasley weed

À peine arrivé en NBA, Michael Beasley enchaînait déjà les conneries avec son pote Mario Chalmers.

Source image : Sportsgrid

Cela fait donc, de son propre aveu, 29 ans aujourd’hui que Michael Beasley a la main chaude, et pas simplement lorsqu’il s’agit d’enflammer le Madison Square Garden. En plus de faire partie de la caste des shooteurs en série, B-Easy a une place toute trouvée dans le cinq majeur all-time des joueurs NBA accros à la fumette. Retour, pour son anniversaire, sur le premier des nombreux incidents impliquant l’ailier des Knicks et la Marie-Jeanne.

Avant de devenir la coqueluche du Madison et le joueur préféré de votre joueur préféré, Michael Beasley a été un rookie, disons, légèrement controversé. Sélectionné par Miami en deuxième position de la Draft 2008, le gamin n’a pas attendu longtemps avant de laisser entrevoir les prémices de l’un des phénomènes les plus tarés de l’histoire la Ligue. Pour son anniversaire, on a décidé de remonter dans le temps et de vous raconter la fois où, avant même sa première saison NBA entamée, Beasley a trouvé le moyen de se prendre une amende de 50 000 dollars pour avoir traîné dans une affaire pas claire.

Nous somme donc le 3 septembre 2008, et pendant que Katy Perry domine les charts et que Cristiano Ronaldo chopait son premier Ballon d’Or, Michael Beasley débarquait en NBA pour le plus grand plaisir des fans du Heat. Comme chaque année, la procédure NBA impose aux rookies de suivre un programme de prévention des dangers off court, le rookie transition program. Et après 10 ans de carrière, on se dit que B-Easy aurait peut-être dû être plus attentif aux conseils dispensés à l’occasion de ce petit rassemblement !

Accompagné du second rookie du Heat, Mario Chalmers, et d’un autre ancien Jayhawk, Darell Arthur, Beasley a eu la bonne idée de se faire repérer de la meilleure des façons : violer la politique de la NBA en invitant dans sa chambre un peu de compagnie féminine, pendant le programme de prévention. Pour parfaire ce superbe tableau que vous êtes probablement en train de peindre dans votre tête, sachez que les autorités ont détecté dans la chambre une forte odeur de drogue. Les joueurs ont cependant démenti avoir consommé une quelconque substance illégale, du coup on va leur accorder le bénéfice du doute et partir du principe qu’ils avaient juste acheté des bougies parfum Marie-Jeanne pour créer une ambiance tamisée pour mesdames.

Si Arthur et Chalmers ont été renvoyés du programme de transition des rookies, avec 20 000 dollars à payer, Michael Beasley y a d’abord échappé. Refusant de collaborer avec les autorités, ce n’est que plus tard que sa présence dans la chambre a été établie. On imagine la tête de Pat Riley quand il a appris que son top rookie avait tenté de cacher son implication à la NBA. Heureusement, B-Easy, pris de remords à l’idée d’abandonner ses compagnons de fumette à leur sort, s’est finalement décidé à avouer avoir été dans la chambre. Un belle preuve de loyauté qui lui a donc coûté 50 000 dollars et une réputation de stoner qui le suivra partout en NBA.

Après quelques mois en temps que futur joueur NBA, le CV de Michael Beasley était déjà suffisamment fourni pour que l’on puisse se faire une idée de la légende qu’il deviendrait, et qu’il est aujourd’hui. Un scandale à la sauce Green Day, un agent viré avant le début de saison et un refus de collaborer avec les autorités, tous les éléments étaient déjà sous nos yeux pour prédire la trajectoire du second choix de Draft. Parce que depuis, sa relation d’amour avec la Marie Jeanne lui a également valu une arrestation en 2013 et quelques cures de désintox. Des cures qui semblent avoir porté leurs fruits, puisque Beasley affirme avoir complètement arrêté la fumette pour se consacrer sur l’éducation de ses enfants. Alors pas de conneries ce soir, pour la célébration de tes 29 ans, Michael !

 Source texte : Associated Press

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top