Thunder

Le Thunder veut croire en Paul George jusqu’au bout : pas de transfert prévu, les Playoffs pour le séduire

Paul george
Source image : YouTube

Il ne reste qu’un mois pour faire ses emplettes sur le marché des transferts, avant que celui-ci ne se ferme et donne rendez-vous à toute la NBA en juillet. Du côté d’OKC, on n’a pas prévu de faire quoi que ce soit concernant Paul George : croyance jusqu’au bout.

C’est la question qui fait transpirer de nombreux fans en ce moment, chez le Thunder. Est-ce que Paulo pourrait prolonger aux côtés de Russell Westbrook cet été ? Formidable de polyvalence, précieux en défense et tranchant en attaque, George est actuellement en train de réaliser une grande saison et c’est ce qui piège forcément le management d’Oklahoma City. La raison ? Simple. Avec une année de contrat qui se terminera en juillet et une player option à 20 millions l’année que PG va gentiment jeter à la poubelle, l’ailier a de fortes chances d’être agent-libre et donc de pouvoir signer où bon lui semble. Ce qui peut créer une situation embarrassante pour le Thunder, car perdre George contre peanuts serait dévastateur, notamment après avoir lâché Domantas Sabonis et Victor Oladipo en échange initial il y a quelques mois. D’où le piège, car avec une deadline qui tombera le 8 février prochain, Sam Presti et ses collègues pourraient tout à fait paniquer et envoyer le All-Star ailleurs pour ne pas se faire avoir au buzzer. Mais comme Adrian Wojnarowski d’ESPN l’a confirmé dans son billet récent, la franchise d’Oklahoma City n’a clairement pas prévu de réaliser un panic move de dernière minute. Les résultats sont peut-être coup-ci coup-ça malgré du mieux récemment, les questions sont peut-être innombrables, mais le GM du Thunder reste persuadé que les joutes printanières pourraient représenter un sacré poids dans les futures négociations autour du 1er juillet.

Pour le moment, le Thunder est déterminé à rester sur son projet initial qui est de passer toute la saison avec Paul George. Le management a encore espoir qu’un long parcours en Playoffs le poussera à envisager une prolongation sur le long-terme. Quoi qu’il en soit, les Lakers étaient l’équipe à battre lorsque PG était disponible, et cela n’a probablement pas changé, même si OKC a fait plutôt bonne impression sur George jusqu’ici et espère changer la donne avec les Playoffs. Paul a gardé une attitude ouverte concernant un potentiel avenir avec le Thunder, mais il reste encore un long chemin à parcourir.

Et honnêtement ? Difficile de ne pas croire comme Presti. On l’a notamment vu sur ce début de saison, même s’il ne s’agit que de la régulière, le Thunder peut être extrêmement chiant à jouer quand ça compte. Les Warriors ont pris tarif à la Chesapeake Arena, les Rockets ont également eu droit à leur sauce le soir de Noël, ce ne sont pas ces rencontres qui vont déterminer la réussite d’OKC au mois de mai mais ce sont des exemples suffisamment concrets pour affirmer que le Thunder peut atteindre un niveau de jeu exceptionnel sur certains matchs, donc offrir un titre à un George en quête de bagues. Et c’est justement cet aspect qui est au coeur de la croyance du management. La régulière peut être… irrégulière voire troublante, si Oklahoma City va jusqu’en finale de conférence et accroche par exemple les Warriors, cela peut représenter un sacré argument sur la table des négociations. Par contre, ce type de coup de poker a un deuxième tranchant. Dans le cas où les Playoffs se passent mal et le Thunder sort dégueulassement en demi-finale, il y aura une carte en moins à pouvoir sortir début-juillet, et pas une petite. C’est donc une sorte de all-in que Presti et son crew posent sur les batailles du printemps prochain, en espérant que l’équipe connaisse une trajectoire similaire à celle d’il y a deux ans, quand OKC était à un match de retourner en Finales NBA. Certes, KD était ensuite parti, mais au moins le push avait été fait.

L’horloge tourne, mais ce n’est pas ce qui semble inquiéter le Thunder. Jouant de mieux en mieux et capable de régaler des deux côtés du terrain certains soirs, les hommes de Billy Donovan croient en leurs chances en Playoffs. Ils ont plutôt intérêt, car si ça capoute ce n’est pas qu’une simple saison qu’OKC va perdre…

Source : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Russell Patate

    9 janvier 2018 à 13 h 15 min at 13 h 15 min

    Ou alors il rejoint les Warriors après avoir perdu contre eux en finale de conf. :troll:

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top