Bucks

Milwaukee conserve Sean Kilpatrick jusqu’à la fin de la saison : les Bucks se renforcent en vue des Playoffs

Sean Kilpatrick

Après le trade d’Eric Bledsoe en début de saison, Jon Horst peaufine son effectif avant les échéances du printemps.

Source image : NBA League Pass

Lorsqu’ils ont signé Sean Kilpatrick pour un two-way contract le 18 décembre, les Bucks pouvaient disposer de lui en NBA pendant 45 jours. Le joueur ayant fait ses preuves, la franchise a finalement décidé de lui offrir un contrat garanti dès aujourd’hui. Une bonne nouvelle pour l’arrière de 28 ans passé notamment par les Nets.

Ce sont d’ailleurs eux qui l’avaient coupé courant décembre afin de faire de la place à Jahlil Okafor et Nik Stauskas. Si son temps de jeu à Brooklyn avait grandement diminué cette saison (11 minutes par match) il avait réalisé une belle campagne 2016-17. Le joueur avait pris part à 70 matchs, passant 25 minutes de moyenne sur les planches, il savait mettre à profit le temps de jeu qui lui était offert avec un apport de 13,1 points par rencontre. Après qu’il ait été coupé, les Bucks l’ont récupérés en two-way contract. Durant cette période, il a disputé cinq matchs avec Milwaukee pour des statistiques de 5,2 points, 1,4 rebond à 52,6 % aux tirs en 9 minutes. Suffisant pour que la franchise lui offre un contrat garanti. Néanmoins, le bonheur des uns fait parfois le malheur des autres. Dans le même temps, les Bucks ont renoncé au contrat de Joel Bolomboy. S’il n’avait joué que six matchs avec les Daims pour 6 minutes et 1,5 points, c’était un membre important de l’équipe de G League affiliée à la franchise (15 points et 11,2 rebonds).

Sixièmes à l’Est, les Bucks continuent de se renforcer sur le backcourt après le trade d’Eric Bledsoe en début de saison. La signature d’un arrière comme Kilpatrick capable d’apporter du scoring en sortie de banc est un bon asset à l’approche des échéances du mois d’avril. Il va permettre de soulager Tony Snell au poste 2 alors que mini-LeBron, Malcolm Brogdon et Matthew Dellavedova sont plus des meneurs. Mis à part deux défaites contre Toronto, les dernières sorties des Bucks sont plutôt encourageantes. Minnesota, OKC ou encore Washington sont tombés récemment sous les coups de la bande à Giannis.

L’arrière révélé l’an dernier par Brooklyn a convaincu les  Bucks de convertir son two-way contract en un contrat garanti. Une pièce en plus pour la franchise qui a besoin de bien entourer son joyau Antetokounmpo afin d’atteindre les Playoffs et d’y passer au moins un, si ce n’est plusieurs tours.

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top