Bulls

Nikola Mirotic semble vouloir se barrer le plus vite possible de Chicago : merde, ça va plus du coup ?

Nikola Mirotic
Nba League Pass

Nikola Mirotic a beau réaliser la meilleure saison de sa carrière aux Bulls, l’intérieur ne compte pas s’éterniser pour autant. Ses conseillers ont réitéré sa demande de trade, l’hispano-monténégrin ne veut plus rien avoir à faire avec Chicago. Zarbi, zarbi.

C’est une bagarre qui va laisser des traces. Si Bobby Portis et Nikola Mirotic s’entendent comme jamais sur le terrain, les plaies sont loin d’être refermées sur le plan humain, même si on a vu du nettement mieux sur les dernières rencontres jouées par les Bulls. L’espagnol en veut toujours à Portis évidemment mais aussi au management de Chicago et à son équipe. En effet après que l’ailier fort américain lui ait cassé la mâchoire lors d’une bagarre, il s’attendait à être soutenu, mais il aurait exigé que Portis parte. Finalement ses coéquipiers et l’encadrement étaient plutôt du coté de Bobby, une couleuvre difficile à avaler pour Mirotic qui le réaffirme, même si Chicago va mieux et qu’il réalise une grande saison, il est toujours prêt à renoncer à sa no-trade clause dès que possible afin d’être transféré. Dans son cas, dès que possible signifie, le 15 janvier.

Au vu de ses performances sur le terrain, c’est peu dire qu’il doit intéresser pas mal de franchise à l’heure actuelle. Son impact depuis son retour de blessure a été incroyable. Lorsqu’il termine sa convalescence, les Bulls sont une équipe désastreuse, le bilan de la franchise est de 3-20. Quelques matchs plus tard, la remontée est spectaculaire, grâce à l’improbable entente entre Portis et Mirotic, Chicago gagne 7 matchs consécutivement. Depuis la franchise alterne le bon et le moyen mais Mirotic lui ne faiblit pas, il est le leader de la second unit, ses statistiques sont en nettes progression. Pour le même temps de jeu que la saison dernière, 25 minutes environ, il marque 7 points de plus (17,9 cette année) mais surtout ses pourcentages sont devenus digne des plus grands snipers, presque 46% à 3-points contre à peine 34 la saison dernière.

L’intérieur des Bulls n’a toujours pas digéré sa bagarre avec Portis et la façon dont le management a géré cela. Il l’a bien compris la meilleure façon de se sortir de ce bourbier, c’est de performer. Avec de telles statistiques et un contrat relativement peu cher (12 millions par an) nul doute qu’il va intéresser plus d’une équipe. Se faire transférer ? Pas si sûr.

Source texte : Real GM


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top