Magic

Il fait chaud sous le siège de Frank Vogel : est-ce qu’on n’aurait pas notre prochain coach bientôt viré…?

Frank Vogel
Source image : Montage 9gag

Avec trois défaites pour démarrer l’année 2018 et un bilan général à faire pleurer Mickey, le Magic est en train de vivre une saison cauchemardesque. Au point de se demander si le mois de février se passera en compagnie de Frank Vogel à la tête du bordel.

On l’aime bien, l’ami Frank. C’est un chouette coach, avec une belle autorité sur ses joueurs, une application quotidienne et un sérieux que l’on regrette même dans certaines maisonnettes de l’Indiana. Malheureusement pour lui, plus les jours passent et plus son siège commence à chauffer à Orlando. Alors que le tout début de saison se passait bien et certains envisageaient même de caser les mots « Magic » et « Playoffs » dans la mêle phrase, une série de petits événements s’est produite et ce qui devait être une année prometteuse s’est en fait transformé en désastre permanent. Aujourd’hui ? Seuls les Lakers et les Hawks ont un pire bilan que la bande à Vavane, propriétaire de 12 victoires en 40 matchs. Sauf que du côté d’Atlanta et de Los Angeles, on a des arguments sérieux pour limiter la casse, et enfoncer un peu plus Vogel dans son fauteuil en feu. Par exemple ? Le fait que les Lakers défendent nettement mieux, ou que les Hawks soient plus concentrés en attaque. Les chiffres suivent cette réalité et rendent le bilan d’Orlando exécrable : 6ème pire attaque et 5ème pire défense de toute la NBA, le Magic n’y arrive tout simplement pas des deux côtés du terrain. Et quand il est question de remplacer un coach, il faut que la récente tendance soit clairement négative. Avec 4 victoires depuis le 11 novembre (pour 24 défaites), on peut commencer à soupirer un bon coup.

Alors forcément, Vogel a un paquet d’excuses, qui devraient lui permettre d’acheter un peu de temps bonus pour sauver ses affaires. Ce sont les blessures qui ont surtout plombé le début de campagne de l’entraîneur d’Orlando. Sans véritable marge de manoeuvre, et avec un effectif qui a besoin de se créer une vraie bonne alchimie, ne pas savoir sur qui compter au quotidien est incroyablement frustrant. Chiffre à l’appui ? 1. Un seul joueur a pu participer aux 40 rencontres du Magic cette saison, et il s’agit de Bismack Biyombo. Tous les autres joueurs ont dû quitter le groupe à un moment ou un autre, pour 5 à 15 matchs : Ross, Speights, Afflalo, Fournier, Gordon, Isaac, Payton, Augustin, Vucevic, Mack,… La galère fût telle que Mario Hezonja était un élément de satisfaction récent, c’est dire les profondeurs dans lesquelles la franchise de Floride est en ce moment. Cependant, la NBA reste un business qui doit fonctionner, et les excuses commencent à manquer pour Frank l’entraîneur. Trop d’erreurs de rotations, trop de pépins en défense, ajoutez à cela des jeunes qui n’écoutent pas forcément les consignes et vous avez les cases cochées pour finir chez Pole-Emploi. Surtout, et c’est probablement là le point le plus important, en étant conscient de la situation du Magic au niveau du management. Après quelques années de misères passées sous Rob Hennigan, les autorités supérieures d’Orlando ont décidé de filer les clés du camtar à John Hammond. Le nouveau GM s’est installé, a vu la gueule de l’effectif et s’est mis au boulot. Sauf que dans son package d’arrivée ? Vogel était déjà là. Difficile de savoir si Hammond va donc vouloir entamer sa nouvelle aventure avec un coach hérité, plutôt qu’un choisi par ses propres mains, mais notre petit doigt nous dit qu’il ne va pas tarder à partir vers l’option B.

Face à la question « quelle équipe est la plus hardcore à regarder jouer en ce moment ? », Orlando est sur le podium les doigts dans le nez. Difficile saison que sont en train de vivre les fans du Magic, et ce n’est pas en virant Vogel que tout va soudainement s’arranger. Mais le script, même au fil des semaines, n’a pas changé : nouveau management, nouvelles décisions, nouvelle patience demandée. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top