Knicks

Les Knicks veulent signer Trey Burke : ça va commencer à faire beaucoup de meneurs à New York

Trey Burke

Trey Burke enchaîne les cartons en G League. Suffisant pour retrouver un spot aux Knicks ?

Source image : Youtube

Énorme déception depuis sa Draft par Utah en 2013, l’ancien meneur des Wizards évolue pour l’instant dans la franchise de G League affiliée à New York, les Westchester Knicks. Mais Trey Burke pourrait rapidement avoir sa chance du côté du Madison Square Garden. Si ça peut permettre de foutre Jack sur le banc et de laisser le starting spot à Frank, on signe tout de suite.

Signé par New York en octobre, Burke avait immédiatement été libéré avant d’être envoyé en ligue de développement. Finalement, les Knicks seraient intéressés par son profil et pourraient décider de le signer. Joueur du mois en G League grâce à des moyennes de 29,7 points à 44% du parking, Trey Burke est toujours confiant quant à sa capacité à apporter en NBA, et ce malgré son passage raté à D.C. l’an passé. Stefan Bondy du New York Daily News l’a interrogé pour connaître son état d’esprit.

« Je pense toujours être l’un des meilleurs scoreurs au monde, et c’est comme cela que je dois penser. Tout le monde a sa propre opinion, mais je pense que si une équipe NBA m’en donne l’opportunité, je pourrais l’aider. »

La chance de Burke, c’est que le poste de meneur à New York est un véritable chantier. En enlevant notre Franky national de l’équation, c’est un bordel sans nom entre un Jarett Jack sur courant alternatif et un Ramon Sessions scotché au banc. Il y aurait donc de la place pour le serial scoreur, et il pourrait être rappelé par les Knicks avant le 10 janvier, date du début du G League Showcase. Histoire de donner un peu de punch à la second unit de New York, et de compenser un peu les 17 points manquants de Tim Hardaway Jr. ?

Autre obstacle à la signature de Trey Burke par les Knicks : le roster de Jeff Hornacek est complet, il faudrait donc se séparer d’un joueur pour faire de la place au meneur. Bref, entre le cas Trey Burke et les réflexions quant à l’avenir de Kyle O’Quinn (qui pourraient d’ailleurs être liés, si le barbu était transféré pour laisser son spot à Burke), ça risque de bouger pas mal du côté de New York, d’ici à la deadline de février. Et les mauvais résultats de l’équipe ne devraient rien arranger.

Source texte : New York Daily News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top