Lakers

Coucou, Magic : Paul George ne regrette pas avoir donné les Lakers comme destination préférée où jouer

Paul George
Source image : YouTube

On s’en souvient comme si c’était hier. Alors qu’il n’était pas encore chez le Thunder, Paul George affirmait qu’il se voyait bien aller… chez les Lakers, de préférence. Envoyé à OKC, l’ailier est bien dans ses pompes mais il ne regrette rien de ce qu’il a dit.

C’est un épisode qui s’effacera difficilement du CV de l’ailier, notamment à cause des proportions prises par l’affaire au fil des semaines. En prévenant le management d’Indianapolis qu’il ne prolongerait pas dans la région, Paulo pensait bien faire les choses, sauf que son honnêteté ira un poil trop loin pour certains puisque les Lakers étaient signalés comme l’équipe idéale où George se voyait aller dans le cadre d’un transfert. Pressé par l’horloge, Kevin Pritchard et ses sbires se démerdaient donc pour mettre en place un deal en prenant compte cette préférence, un que le Thunder acceptera en fin de mois de juin avec Domantas Sabonis et Victor Oladipo envoyés en échange avec un Toblerone. Du coup, pas de déménagement à Los Angeles, partie remise pour certains. La suite on la connait, les Pacers collent la tête de Magic Johnson sur la cuvette en demandant s’il a dépassé les bornes, la NBA réalise une investigation estivale pour s’assurer que tout était fait dans les limites imposées, et tout ce beau monde se calme à la rentrée avec une saison qui démarre en présence de nouvelles têtes. Fast forward six mois plus tard, PG a été interrogé sur les propos de juin dernier et s’il regrettait quoi que ce soit. Manque de pot pour les fans du Thunder, l’ailier ne pense pas du tout qu’il aurait dû garder ça pour lui. Non pas que Los Angeles soit au top de ses charts aujourd’hui, mais Paulo reste un garçon honnête qui voulait juste dire tout haut ce que certains murmurent sur l’oreiller tout bas.

« Je n’ai aucun regret en ayant dit cela. Tout ce que j’ai indiqué, c’est une destination où j’aimerais aller. Ce n’est pas comme si j’avais pointé un flingue sur la tête de quelqu’un et ordonné un transfert dans cette équipe. J’ai juste souligné le fait que c’était un endroit où je désirais jouer. Et vous pouvez demander à 80 ou 70% des gars dans cette Ligue, s’ils aimeraient retourner chez eux pour jouer et représenter leur ville. C’est tout ce que j’ai affirmé, que j’aimerais bien retourner à la maison et jouer pour ma ville. Aucun regret en ayant dit cela. Je pense que le transfert qui a eu lieu était positif pour les deux camps et je suis content pour chacun.”

On glousse dans le bureau de Magic Johnson, c’est sûr et certain. Car entre le début de saison mitigé du Thunder et cette envie toujours présente chez Paulo de représenter Los Angeles, il y a de quoi aborder l’été prochain avec enthousiasme. Certes, les Lakers auront une forte concurrence avec laquelle jouer, notamment car la franchise aux 16 titres est bien loin de pouvoir parler de bague et ce seront d’autres arguments qui devront convaincre le joueur et son agent, mais la maison reste la maison. Et si PG a envie d’évoluer devant ses proches, même sans garantie de parade avec du champagne à foison, il y a de fortes chances pour que cela occupe une bonne partie de l’espace mental et émotionnel du bonhomme aux abords du mois de juillet. Le management d’OKC aura ses propres armes pour se défendre, notamment la possibilité d’offrir plus de sous que n’importe qui d’autre sur la table et la garantie de pouvoir jouer avec un meneur élite à ses côtés. Maintenant, est-ce vraiment ça dont Paulo a envie au quotidien, ou bien souhaite-t-il être le patron d’une jeune équipe en reconstruction, située dans un stade mythique, avec la possibilité de remettre les Lakers sur le devant de la scène, et accessoirement rappeler aux Clippers qui règne sur la cité des anges ? La saison est encore longue, et les Playoffs réserveront bien des surprises, mais ce n’est pas demain que PG va faire marche arrière. Il veut jouer pour Los Angeles, à Los Angeles, est-ce que ce sera la saison prochaine ou un peu plus tard… affaire à suivre.

Sam Presti l’avait souligné en premier, Paul George n’a pas été récupéré avec une garantie de prolongation contractuelle à OKC. Cela tombe bien, l’été promet d’être encore bien agité chez le Thunder… et chez les Lakers.

Source : Oklahoman

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top