Defensive Rankings

Défenseur de l’Année 2017-18 : pour le moment, c’est bien Al Horford qui tient le volant

Après un checkpoint effectué ici le mois dernier, on démarre 2018 avec un premier vrai coup d’oeil sur la course au titre de Défenseur de l’Année. Et comme souvent, de nouvelles têtes émergent et vont tenter de s’asseoir confortablement sur le trône de cette course très intense.

Bien évidemment, les mentions honorables doivent être ajoutées pour ne pas oublier de saluer le formidable travail effectué par ces soldats sur ces quatre dernières semaines de compétition. Des joueurs comme Anthony Davis, Trevor Ariza, Hassan Whiteside, Kentavious Caldwell-Pope, Kristaps Porzingis, Jimmy Butler, Pau Gasol et tant d’autres.

Stats arrêtées au 31 décembre.

Place Joueur Bilan du mois

10°

Giannis Antetokounmpo
Résultat de recherche d'images pour "slenderman"

Comme pour de nombreux copains présents dans ce classement ci-dessous, Giannis récupère notamment les fleurs des efforts réalisés par tout un groupe. Milwaukee a encore du mal (21ème en défense), mais Milwaukee trouve ses marques petit à petit et le Freak y est pour quelque chose. L’intégration de Bledsoe sur le verrou extérieur, le taf monstrueux de Middleton sur les ailes, ces deux gars méritent le spot mais comment aller à l’encontre d’Antetokounmpo ? Quasiment 2 interceptions et plus d’un contre par soir, sa simple présence effraie un paquet de créateurs balle en main.

Jusuf Nurkic
Résultat de recherche d'images pour "gitans lopez"

La fabuleuse et surprenante saison des Blazers en défense continue, avec une armée qui reste 4ème de toute la Ligue en efficacité et un pivot qui aime faire les déménageurs. La progression de Portland va de paire avec celle de Jusuf dans sa peinture, on est sur une 11ème place en Real defensive +/- et un statut de col bleu qui lui va à merveille aux côtés des finesses de ses arrières. Mention honorable au vénérable Al-Farouq Aminu qui s’occupe des tâches de l’ombre sans l’ouvrir, mais c’est bien Nurkic qui se voit mis en avant par son impact quand il est sur les terrains… et quand il n’y est pas.

Thabo Sefolosha
Résultat de recherche d'images pour "switzerland"

Demandez à LeBron ce qu’il a pensé de son dernier passage par Salt Lake City, il y avait du flashback des Finales de 2012 dans son duel avec Thabo. Responsabilisé par Quin Snyder et membre d’un duo insupportable avec Joe Ingles, ce bon Sefolosha est à nouveau à son top niveau défensif. On aimerait mettre un tricolore à cette place et pouvoir chanter les qualités de Gobzilla, mais Utah doit se démerder sans sa tour de contrôle et c’est un copain francophone qui a bien pris le relais. Une place au-dessus de Giannis en Real defensive +/-, Utah qui reste Top 10 de toute la Ligue en défense, CQFD.

Otto Porter
Résultat de recherche d'images pour "couteau suisse"

Probablement la dernière fois qu’on le verra dans le classement, car Washington n’y met vraiment pas du sien et le bilan des Wizards n’aide pas dans son sens. Pourtant, Otto est encore au four et au moulin avec ses récupérations défensives et sa capacité à switcher sur plusieurs postes, mais comment faire du bruit dans cette course quand vous pouvez prendre des valises de points par flemme ? Impossible de prendre sa candidature au sérieux, avertissement avant de trouver un autre copain qui prendra sa place. PS : Pau Gasol avait ce spot initialement, mais on voulait démarrer 2018 sur une bonne note.

Dwight Howard
Résultat de recherche d'images pour "dwight howard"

La saison des Hornets est peut-être déprimante jusqu’ici, mais celle de Dwight ne l’est pas. Bien au contraire même, quand on voit le level apporté par l’intérieur tous les soirs dans sa propre moitié de terrain. Oublions l’attaque quelques minutes, histoire de sécher les larmes de sang et offrir des compliments au pivot. Leader défensif de la 11ème muraille de toute la Ligue, 4ème rebondeur et 19ème contreur, le joueur préféré de Kobe assure sa part du job. De meilleurs résultats venant de son équipe aideraient à booster sa cote, mais c’est pas trop le délire en ce moment à Charlotte.

Serge Ibaka
Résultat de recherche d'images pour "finger wag"

Kyle Lowry, OG Anunoby et compagnie, nombreux sont ceux qui se sont retroussés les manches à Toronto afin de faire des Raptors une muraille défensive. Mais qui représente le mieux celle-ci ? Serge iBlocka, dont le niveau d’intimidation et de sacrifice reste fabuleux en protection d’arceau. De nouveau passionné par les chasedown, l’Espagnol est 12ème contreur de toute la Ligue et surtout patron de la 5ème défense de toute la NBA. Oui, Toronto fait flipper dans sa propre moitié de terrain. Oui, Serge se discipline sur ses isolations défensives. Et oui, monter au lay-up sur lui reste une mission kamikaze.

Joel Embiid
Résultat de recherche d'images pour "joel embiid"

C’est une phrase qui le suivra probablement toute sa carrière, mais on la répétera quand même : « ses blessures l’empêchent d’aller plus haut. » Ce qui est assez triste, quand on voit les capacités défensives de Joel, et son instinct naturel dans sa propre moitié de terrain. On parle du 5ème meilleur contreur de la NBA, 14ème en Real Defensive +/-, dans la 7ème meilleure paroi collective du circuit. Et il est limité. De quoi le conserver dans ce haut de classement, mais de quoi réduire aussi ses chances d’accéder au podium. Trust the Tristesse.

Paul George
Résultat de recherche d'images pour "paul george"
Qui est le meilleur intercepteur de la NBA cette saison ? C’est Popol ! Pas de blague crade par ici, on préfère laisser le sale à l’ailier qui martyrise ses adversaires tous les soirs. George est tellement concentré et discipliné en défense cette saison qu’il continue à faire de l’ombre à Andre Roberson, alors que le type est un spécialiste. Trop long, trop malin, trop bon sur ses rotations, numéro 1 en ballons volés donc, mais aussi Top 40 en Real defensive +/- et responsable number one des progrès du Thunder en défense cette saison. Les prochains déplacements d’OKC serviront de grands tests.

Kevin Durant
Résultat de recherche d'images pour "cupcake"

Ce n’est pas nous mais Draymond Green qui le dit. Alors certes, l’aboyeur d’Oakland en a dit des conneries, et il pourrait avoir ce spot vu le taf incroyable encore réalisé dans sa propre moitié de terrain. Sauf que les votants fonctionnent aussi à la hype, et KD est le garçon dont tout le monde parle en défense. Troisième meilleur contreur de toute la Ligue, pieuvre centrale dans la 2ème meilleure défense du circuit, l’absence de Curry n’a absolument rien changé au bilan des Dubs et ce n’était pas par folie offensive de Durant. Il y avait certainement faute sur LeBron, mais cela ne doit pas changer la beauté du dossier proposé par KD depuis le début de saison.

Al Horford
Résultat de recherche d'images pour "boston police"

Il va devoir tenir bon, et tenir longtemps, pour ne pas se faire avoir au buzzer. En manque de hype, en manque de grosses stats, Horford n’est clairement pas celui qui rend la décision unanime à l’heure actuelle. Et pourtant, quelle campagne réalisée par Big Al. Patron de la meilleure défense de toute la NBA, un professionnalisme permanent, un effort quotidien, très certainement le défenseur le plus intelligent de toute la Ligue cette année. La course serait déjà terminée si le disrespect était moins propagé, mais telle est la loi des trophées. Lorsqu’on fait peu de bruit, on se fait peu d’amis. Horford va devoir cravacher pour garder la distance avec les autres.

Prochain checkpoint lors de la première semaine de février, avec trois monstres qu’on espère retrouver toujours en tête et des copains qui continueront à vouloir squatter le podium derrière eux.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top