Hornets

Dwight Howard a fait la totale aux Warriors : 29/13/7 et la victoire, dire qu’il pourrait faire ça tous les soirs

Il existe des joueurs passablement énervants dans cette Ligue, et Dwight Howard en fait partie. Capable d’être une machine inarrêtable grâce à un corps à faire chialer The Rock, Dwight Howard nous a malheureusement montré bien souvent qu’il était également capable du pire en terme d’investissement. Pas de chance pour les Dubs et pour le public de l’Oracle, c’est bien la meilleure version que l’on a aperçu cette nuit.

Le meilleur dans tout ça ? C’est que Dwight Howard commence presque à nous habituer à ce genre de performances. Troisième rebondeur de la Ligue avec 12,4 prises par match, le pivot est l’une des seules satisfactions des Hornets depuis octobre, cachant une partie des maux d’une franchise bien décevante. 25 points, 20 rebonds et 6 contres face à Chicago, 25 points, 20 rebonds et 4 crêpes contre les Wolves… et donc ce match cette nuit, autrement notable car intervenant lors d’une victoire dans l’antre des quasi-invincibles Warriors.

29 points à 10/15 au tir et 9/12 aux lancers, 13 rebonds, 7 passes décisives et 2 steals en 40 minutes

Une boucherie, un record en carrière égalé à la passe et donc une victoire de prestige face aux Dubs qui, si elle n’annihilera pas le début de saison pourrave des Hornets, met un peu de baume au cœur aux fans des Frelons et à ceux qui veulent continuer à croire en le talent de la bête. Car si celui qui s’annonçait comme un futur Hall Of Famer lors de ses années Magic a depuis baladé son seum de L.A. à Atlanta en passant par Houston, les performances entrevues depuis octobre… font enfin sourire.

Cette nuit ? C’est carrément la totale que D-12 a fait aux champions en titre. La spéciale Tim Duncan avec la planche, check. Les spin moves au poste, check. Putback ? Check. Lay-back main gauche ? Check, check, check. Il fallait bien ça pour percer le coffre-fort d’une Oracle qui voit la défaite à peu près aussi souvent que Raymond Felton voit de la batavia, et cette nuit Dwight a donc coché toutes les cases du pivot All-Star, pour le plus grand bonheur de nos petits yeux nocturnes.

Rien ni personne ne pouvait arrêter Dwight Howard cette nuit, et c’est ce genre de perf que l’on voudrait voir à chaque match ou presque. Le mec en a évidemment le talent, imaginez juste s’il en avait l’envie tous les soirs…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top