Timberwolves

Plus de peur que de mal pour Jeff Teague : 2 à 4 semaines d’absence, Tyus Jones au menu

Jeff Teague
Source image : NBA League Pass

Ceux qui ont assisté au carton de Jimmy Butler ce mercredi ont aussi pu grincer des dents, en voyant Jeff Teague quitter les siens en toute fin de temps réglementaire. Heureusement pour le meneur, rien de grave concernant son genou.

Les images ne donnaient rien de très rassurant, surtout en voyant la gueule de Teague, allongé au sol. Incapable de se relever pendant une longue minute, le dragster se tenait le genou gauche et le Target Center se calmait en un rien de temps. Jamais facile de voir un des siens au sol, surtout quand il frappe le parquet avec son poing serré. Sous de nombreux applaudissements, Jeff quittait le terrain et arrivait à poser un minimum de poids sur sa jambe, ce qui redonnait espoir à certains. Cependant, on connaît les aléas des blessures et la différence entre ce qu’on voit et ce qui se passe vraiment, il fallait réaliser des examens approfondis pour en savoir davantage sur la sévérité de la blessure. En son absence ? C’est Butler qui a pris feu et mené les Wolves jusqu’à la victoire. Un effort exceptionnel, donnant alors lieu à une seconde bonne nouvelle puisque l’IRM réalisée ce jeudi est revenue dans les mains du staff médical de la franchise, et les infos sont plutôt bonnes. Simple entorse au niveau du genou, deux semaines minimum d’absence et peut-être un mois grand max. On respire dans les forêts du nord, ce qui semblait être une vilaine blessure aux ligaments croisés s’est en fait révélé moins pire, permettant aux fans des Wolves d’aborder le nouvel an avec un poil plus de confiance.

Bien évidemment, ce n’est pas en claquant des doigts que la production de Teague va soudainement être remplacée. Discret et souvent pointé du doigt pour son irrégularité, Jeff reste un client qui tourne à plus de 13 points et 7 passes de moyenne, tout en installant sérieusement la table pour ses stars. Quand on est le meneur d’une cylindrée actuellement Top 4 de sa conférence, on n’est pas n’importe qui. Du coup, il faudra s’attendre à une forte dose de Tyus Jones dans les semaines à venir, ainsi que du Jimmy Butler en mode Chicago, potentiellement. Pour ceux qui ont des pépins de mémoire, on fait évidemment référence aux années Bulls du All-Star dans le sens où ce dernier était limite devenu point guard sous les ordres de Fred Hoiberg, un poste géré sans problèmes par un Jimmy très à l’aise balle en main et dans la création. Ceci étant dit, il ne faut pas sous-estimer les beaux progrès montrés par Jones, qui en plus d’être clutch a su trouver son rôle dans le Minnesota. Dynamite offensive capable de soûler du monde, Tyus va surtout apprendre à vitesse grand V comment gérer une attaque qui possède du gros client en Butler, Towns, Wiggins et Gibson. Derrière lui, Jamal Crawford répondra certainement présent avec un peu d’aide sur la ligne arrière, mais rien de bien nouveau pour le vétéran.

Il y a de quoi souffler un bon coup dans le clan des loups. Alors que Jeff Teague aurait pu s’absenter de longues semaines, il pourra finalement se remettre au boulot dans un bon mois, de quoi responsabiliser encore plus un Jimmy Butler chaud-bouillant actuellement.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top