Magic

Fin de cauchemar à Orlando, le Magic récupère Aaron Gordon et remporte son premier match en 20 jours

Aaron gordon
Source image : NBA League Pass

L’hécatombe était telle qu’on se demandait quand est-ce que le Magic allait se remettre à gagner des rencontres. En disposant des Pistons cette nuit, les soldats d’Orlando ont relancé la machine pour finir 2017.

Le dernier mois de cette année civile ne restera pas dans les mémoires des fans de la franchise, ni dans la tête des joueurs actuellement en place. Alors que Bismack Biyombo et ses potes avaient démarré la saison sur des bases prometteuses, la suite fût nettement moins excitante puisque les blessures flinguèrent l’effectif et les attentes chutèrent aussi vite que les joueurs. Un par un, les membres du roster passaient par l’infirmerie, et on touchait limite le sommet récemment en voyant davantage de garçons présents auprès des infirmières qu’auprès des caméras en match officiel. Terrence Ross, Aaron Gordon, Evan Fournier, Jonathan Isaac, Nikola Vucevic, tout le monde avait droit à sa minute Mercurochrome. Et encore, il ne s’agit pas de la liste complète. Cette vague de blessures empêchant Frank Vogel de pouvoir bosser sereinement, le Magic peinait à survivre dans une Conférence Est pourtant ouverte, et la dégringolade allait au rythme des chocolats récupérés dans le calendrier de l’avent : 13 matchs, 11 défaites, pas top comme cadeau de Noël pour les potes de Mario Hezonja. Il fallait donc au moins terminer l’année sur une note positive, et celle-ci est tombée ce jeudi.

Allez, bonheur pour les habitants d’Orlando, un match qui se finit avec une victoire. Ce n’était pas arrivé depuis le succès contre Atlanta le 6 décembre dernier, une éternité quand on voit la suite des opérations au Magic. Neuf revers consécutifs, un jeu haché, des jeunes qui sont bombardés sur le devant de la scène sans être prêt, le mode survie était plus d’actualité que le mode Playoffs, et on commençait limite à susurrer le mot tanking dans les coulisses de la franchise. Sauf que la réalité était bien connue des collègues de Vogel, tout ce qu’il fallait c’était récupérer au moins deux cadres. Vucevic et Ross, c’est next. Mais Gordon et Fournier ? Bueno. De retour justement cette semaine, les deux titulaires ont enfin pu jouer en duo cette nuit et ce sont les Pistons qui ont pris tarif. Bien évidemment, Aaron et Evan n’étaient pas seuls dans leur entreprise puisque Payton, Speights et Biyombo ajoutaient leurs efforts, mais c’est bien le retour des deux ailiers dans le cinq majeur qui permettait à la fanbase d’Orlando de retrouver le goût de la victoire. Une mini-dose d’optimisme avant de lancer 2018, et un calendrier qui s’annonce chargé la tête encore coincée dans un seau d’alcool : 8 des 14 prochains matchs se joueront à l’extérieur, et quand tu rentres à la mez c’est pour te taper des Minnesota, Cleveland, Miami ou Houston. Pas top en perspective, sauf que le Magic a assez traîné ainsi et doit se relancer dans une course aux Playoffs qui est loin d’être terminée. Encore une fois, tout ce qu’il fallait, c’était récupérer du matos de titulaire. C’est fait, maintenant au boulot.

C’est un duel 100% floridien qui bouclera l’année 2017 à Orlando, en espérant que la suivante sera bien meilleure. Non pas qu’on soit persuadés qu’il y a le même bilan proposé tous les ans depuis cinq saisons… mais un peu.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top