Knicks

Enes Kanter réfléchit à sa player option : un petit tour à New York et puis s’en va ?

Enes Kanter

Sa saison chez les Knicks pourrait être un one shot.

Source image : YouTube

Plus gros salaire des Knicks avec 20,5 millions de dollars de salaire en 2017-18, Enes Kanter pourrait décider de lever sa player option pour aller chercher un contrat de plus longue durée cet été.

Avec 18,4 patates promises la saison prochaine, il semblait logique pour le Turc d’activer son option pour rester un an de plus à New York avant de se retrouver agent-libre en 2019. Il serait en effet étonnant qu’une franchise lui propose plus de thunes, d’autant que seules huit équipes auront suffisamment de place sous le cap en 2018 selon le Daily News (Atlanta, Chicago, Phoenix, Indiana, les Lakers, Sacramento, Philadelphie et Dallas). Mais à 25 ans, le pivot réalise la plus belle saison de sa carrière et n’a pas encore pris sa décision quant à la player option dont il dispose. S’il opt-out, il pourrait sécuriser son avenir en signant un nouveau deal de cinq ans à un montant qui restera intéressant. Tout juste adopté par les fans du Madison Square Garden suite à son arrivée dans le cadre du trade de Carmelo Anthony au Thunder, Enes Kanter ne sait pas s’il doit vraiment défaire ses valises dans la Grosse Pomme ou rester en Airbnb jusqu’à la fin de la saison pour pouvoir être plus libre lors de la prochaine free agency. Il s’est exprimé à ce sujet au micro de Stefan Bondy du Daily News.

« C’est toujours dans mon esprit. Mais la saison se passe bien pour l’instant et c’est juste un contrat. Les gens s’inquiètent trop pour ces choses là et ça ne sort plus de leur tête. […] Les gens y pensent trop et ça les affecte, ça affecte leur jeu et toute leur équipe. Il sera temps d’y penser quand la saison sera terminée. »

Titulaire indiscutable pour la première fois depuis trois ans, Enes Kanter a autre chose à penser actuellement. Les Knicks sont pour l’instant dans la course pour les Playoffs et son esprit de guerrier a tout de suite séduit le peuple new-yorkais. Il tourne à 13,7 points et 10,3 rebonds de moyenne en 26 minutes et optimise bien ses minutes dans la raquette. D’autant que l’ancien Stache Brother s’est séparé de son agent il y a deux ans et n’est pour l’instant plus représenté que par son manager. Steve Mills n’a pas encore abordé le sujet de son option avec lui même si la décision du Turc pourrait définir l’été de sa franchise actuelle. S’il décide de rester, New York n’aura plus assez de marge pour signer un gros agent-libre. S’il opt-out, ils pourront le prolonger à un salaire légèrement moins élevé mais sur une plus longue durée ou partir à la recherche d’un autre profil de joueur. Aussi bon soit-il, Kanter est un intérieur de l’ancienne génération qui ne s’écarte pas derrière l’arc et qui défend assez peu. Il n’aura pas sa place de titulaire dans toutes les franchises de la Ligue s’il décide de déménager.

Enes Kanter préfère ne pas se gâcher le présent avec des histoires de contrat et attendra tranquillement la fin de la saison pour prendre une décision. Un retour des Knicks en Playoffs pourrait lui donner envie d’opt-in pour poursuivre l’aventure à Big Apple, à moins qu’il ne la joue plus safe en cherchant un nouveau contrat de plusieurs années.

Source texte : The Daily News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top