Pistons

Reggie Jackson absent 6 à 8 semaines : grosse tuile pour les Pistons, il va falloir survivre

Reggie Jackson
Source image : YouTube

Sale nouvelle du côté de Detroit, même si au vu de la façon dont sa cheville a tourné, on peut limite parler de bilan positif. Reggie Jackson sera absent des parquets jusqu’au All-Star Break… minimum.

Six à huit semaines sans leur meneur titulaire, voilà ce que les Pistons vont devoir assumer en abordant cette nouvelle année. Même si Stan Van Gundy et ses boys auraient aimé obtenir un autre cadeau de Noël, il va falloir faire avec ce joueur en moins et pas n’importe lequel. Titulaire à la tête de l’armée du Michigan, Reggie offrait une saison correcte après une campagne précédente des plus décevantes. Gêné par les blessures puis hors-rythme pour retrouver ses copains, le dragster avait littéralement touché le fond de la piscine et son équipe l’avait suivi dans sa chute. Promesses d’été réalisées et forte envie de se prouver, Jackson annonçait qu’il allait gérer nettement mieux cette régulière, et jusqu’ici les Pistons ne pouvaient lui en vouloir puisque leur bilan pointait à la 4ème place de l’Est. Certes, les statistiques étaient moins bonnes en moyenne (15 points et 6 passes), mais l’intégration des nouveaux et l’application des systèmes étaient des éléments avant tout liés au garçon, qui refusait de s’avouer vaincu à Detroit. C’est donc un sale coup qui a été donné au joueur et à son squad, le réveillon du 31 se transformant davantage en grosse dose d’Advil plutôt qu’en grosse dose d’alcool pour Andre Drummond et compagnie. Un peu de calme pour la suite.

Bien évidemment, en l’absence de Reggie, c’est Ish Smith qui va récupérer la majeure partie des responsabilités à la mène. Excellent back-up et parfois bombardé en plein money-time grâce à son énergie, le meneur de poche prendra un malin plaisir à refaire comme l’an dernier, lorsque Smith avait fait tourner la machine en l’absence de Jackson. Des statistiques similaires entre les deux joueurs ? Pas vraiment, Ish étant un poil moins scoreur et davantage distributeur, sans même parler de défense. En fait, c’est surtout dans la capacité de cette équipe à prendre cet obstacle à deux mains qu’il sera sera intéressant de voir comment les Pistons s’ajusteront. Aujourd’hui déterminés à retourner en Playoffs, les habitants de Detroit pourront-ils tenir le même discours dans quelques semaines, avec un paquet d’équipes reniflant l’odeur de la bête blessée ? La bonne nouvelle, c’est que jusqu’au All-Star Break, la bande à Tobias ne jouera que 9 fois en dehors de ses terres, contre 15 soirées prévues à domicile. Pas de quoi assurer des victoires les doigts dans le nez, mais suffisamment de chance venant du calendrier pour calmer la tempête avant le retour de Reggie. On compte sur Ish pour faire comme d’hab.

Tristesse pour Reggie Jackson, qui voulait se rattraper de sa saison dernière en poussant les siens vers les Playoffs. Si Detroit veut y arriver, il faudra y arriver sans lui sur les six à huit prochaines semaines.

Source : Detroit Free Press

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top