Suns

Dragan Bender et Tyson Chandler réalisent le alley-oop le plus clutch de l’année : 0,6 seconde, c’est long

Pour leur deuxième affrontement de la semaine, Phoenix et Memphis ont encore fait le show avec un match serré jusqu’à la toute dernière seconde de jeu. En réalité, plus de la moitié des fans de la Talking Stick Resort Arena pensaient assister à une prolongation avant que Dragan Bender et Tyson Chandler ne donnent une leçon de basket aux Grizzlies grâce à une règle méconnue de la plupart des entraîneurs.

Déjà vainqueurs dans le Tennessee le 21 décembre (97-95), les Suns voulaient profiter de cet adversaire moins bien classé pour doubler la mise à domicile. Les Cactus pouvaient notamment compter sur le retour de Devin Booker après trois longues semaines d’absence. Le third year ne décevait pas, montrant qu’il n’avait jamais perdu le rythme malgré plusieurs matchs à devoir applaudir ses coéquipiers en starco. Bookie a fait du Bookie en passant déjà la trentaine malgré une réussite mitigée, notamment derrière l’arc (32 points à 9/21 dont 3/9 du parking). Mais même s’il avait été plus adroit et qu’il n’était pas sorti pour six fautes quelques secondes auparavant, Jay Triano n’aurait certainement pas dessiné la dernière action pour son arrière. Aussi rapide soit-il pour déclencher son tir, 0,6 seconde permettent au mieux de lancer un ave maria à la manière d’un volleyeur. Il fallait donc une autre stratégie pour le successeur d’Earl Watson pour éviter une overtime suite au dunk égalisateur de Jarell Martin.

Le technicien des Suns appelait immédiatement son dernier temps-mort pour tenter un système qu’il avait dessiné il y a plus de quinze ans tout en essayant de le conserver secret jusqu’à ce que l’occasion se présente. En effet, rares sont les entraîneurs ou les joueurs à connaître cette règle selon laquelle il ne peut pas y avoir de goaldtending sur une passe provenant de la touche même si celle-ci fonce droit dans le cercle. Triano se rappelle avoir posé la question à des officiels lors d’un séminaire à Toronto en début des années 2000, se gardant bien de partager ce détail de règlement à ses collègues. Avec 0,6 seconde sur l’horloge et une remise en jeu au niveau de la tête de raquette, c’était l’occasion parfaite pour tenter un alley-oop gagnant. Mais encore fallait-il appliquer l’action concrètement, ce dont se sont chargés Dragan Bender (à la passe) et Tyson Chandler (à la réception) pour offrir la victoire à Phoenix dans une salle en délire. En l’espace d’une semaine, les Suns ont enfoncé Memphis avec deux succès, toujours sur cet écart de deux points. Si avec ça Marc Gasol a encore envie de rester…

Ce n’était pas le match le plus sexy ni le plus important de la saison mais Jay Triano a probablement marqué des points auprès de ses patrons. Entre ça et la confiance de Devin Booker, il semble être installé sur le banc des Suns pour un bon bout de temps. Enfin, Tyson Chandler montre qu’il a toujours des arguments à faire valoir malgré ses 35 piges. Vu la célébration, la fête a dû durer jusqu’au bout de la nuit.

BoxScoreGrizzlies BoxScoreSuns


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top