Lakers

Les Lakers ont abandonné l’idée d’échanger Luol Deng : personne ne veut du pire contrat de la NBA

Le Boulet

Son rapport millions de dollars/point est absolument imbattable.

Source image : YouTube/Le Boulet

Avec ses 18 millions de dollars annuels dus jusqu’en 2020, Luol Deng est clairement le plus gros abuseur de toute la Ligue. C’est pourquoi les Lakers ont abandonné l’idée de l’échanger, alors que personne ne veut s’encombrer d’un poids comme celui-là pour arranger Magic Johnson.

En arrivant à la tête des Lakers cet été, Magic Johnson n’a pas seulement hérité d’une franchise en pleine reconstruction pouvant déjà compter sur d’innombrables jeunes talents autour desquels bâtir l’avenir. Car au milieu de tous ces contrats rookies financièrement intéressants pour la franchise se trouve aussi le pire bail de toute la NBA. Signé pour quatre ans et 72 millions de dollars en 2016, Luol Deng profite actuellement de sa pré-retraite dans sa villa de Beverly Hills. Le Britannique n’a participé qu’à une seule rencontre cette saison (deux points et une passe en 13 minutes) pour un rapport millions/point absolument imbattable. Un contrat empoisonné qui ferait presque passer Chandler Parsons pour un bénévole et qui plombe les finances des Lakers dans l’optique de signer deux contrats max lors de la free agency 2018. Mais malgré son sourire, Earvin Johnson a compris qu’il n’arriverait jamais à refourguer son boulet à une autre franchise et se serait fait à cette idée selon Adrian Wojnarowski d’ESPN.

« Quand vous parlez avec des franchises de la Ligue, personne ne veut récupérer le contrat de Luol Deng pour sauver les Lakers. Des équipes ont demandé d’ajouter plusieurs premiers tours de draft, Brandon Ingram ou Kyle Kuzma et les Lakers ont plus ou moins abandonné l’idée d’échanger Deng. »

Les Gens du Lac se sont déjà débarrassés du contrat de Timofey Mozgov pendant l’été mais ils ont aussi perdu D’Angelo Russell dans le deal. Ils ne peuvent plus se permettre d’ajouter l’une de leur pépite pour échanger Luol Deng alors qu’ils espèrent attirer deux All-Stars lors de la prochaine intersaison. Los Angeles se retrouve donc dans une position délicate où il leur faut à la fois faire de la place dans la masse salariale pour absorber deux contrats maximum dans un an tout en gardant leur noyau de jeunes joueurs pour conserver une certaine attractivité pour attirer des stars. L’une des solutions pourrait être de couper le Britannique pour étaler le reste de son salaire dans le temps mais cela ne suffira pas pour pouvoir offrir un contrat adapté à deux joueurs parmi – au hasard – LeBron James, Paul George et DeMarcus Cousins. Les Lakers vont également devoir se séparer de Jordan Clarkson par l’intermédiaire d’un échange et laisser partir Julius Randle, Brook Lopez ou Kentavious Caldwell-Pope qui arrivent tous en fin de contrat cette saison. Dernière possibilité, la franchise historique de L.A. pourrait se contenter d’une seule superstar et tenter de construire un nouveau projet autour d’elle en attendant d’y voir plus clair financièrement.

Mitch Kupchak a probablement signé l’un des pires contrats de l’histoire de la franchise avant de s’en aller. Un boulet que Magic Johnson et Rob Pelinka pourraient encore traîner un moment vu le succès de Luol Deng auprès des autres équipes de la Ligue.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top