Thunder

Preview Thunder – Rockets : James Harden rend visite à son ancienne belle-famille pour Noël

james harden russell westbrook

Avec sa grosse barbe, il peut se déguiser en Père-Noël ou en Père-Fouettard.

Source image : Youtube - NBA

Quand les paupières commenceront à devenir lourdes pour les marathoniens de Noël, aux alentours de deux heures du matin, les retrouvailles entre les deux meilleurs joueurs de la saison dernière vont avoir l’effet d’un double cappuccino sans sucre. Allez café preview.

Pour se faire 13 heures de direct avec TrashTalk c’est par ici, parce que plus on est de fous plus on rit.

Si le remake des trois dernières Finales NBA apparaît clairement comme le point culminant de la soirée, le déplacement des Rockets à Oklahoma City arrive juste derrière en termes de hype et d’excitation pour plusieurs raisons. Russell Westbrook et James Harden se sont tirés la bourre toute l’année pour obtenir le titre de MVP en 2016-17, délivrant une saison exceptionnelle avec des statistiques quasiment jamais atteintes auparavant. Mais si le premier a obtenu la récompense individuelle suprême au terme d’une saison en triple-double de moyenne, le second a eu sa revanche au premier tour des Playoffs, grâce à une victoire nette et sans bavure (4-1) face à son ancienne franchise, celle qui l’a drafté en troisième position en 2009 pour former un trio de choc avec le marsupial et Kevin Durant. Ce dernier n’est plus le bienvenu dans l’Oklahoma mais ce n’est pas le cas du barbu qui a été envoyé à Houston par Sam Presti malgré des performances impressionnantes en sortie de banc. Le chef Harden aura donc son club de supporters dans les tribunes de la Chesapeake Energy Arena cette nuit. Il en aura bien besoin si les absences de Chris Paul et Clint Capela se prolongent cette nuit pour leur permettre de découper la dinde en famille.

Les deux équipes sont sur des dynamiques opposées qui ne reflètent pas leur classement au sein de la Conférence Ouest. D’un côté, les Rockets affichent le meilleur bilan de la Ligue mais viennent de buter coup sur coup sur les deux franchises de Los Angeles au Toyota Center. Une contreperformance qui met fin à une série de quatorze victoires consécutives. A l’inverse, le Thunder semble enfin avoir trouvé le bon rythme après des débuts chaotiques avec son nouveau Big Three étoilé. OKC reste sur quatre succès d’affilée et le doit en grande partie à son MVP qui est de plus en plus régulier depuis quelques jours alors que Melo et PG sont toujours en mode arrosage automatique depuis le parking. Houston est prévenu, il faudra concentrer ses efforts sur le meneur en défense, à moins que Mike D’Antoni ne choisisse la technique d’isolation de la star adverse en le forçant à surjouer pour compenser l’absence de solutions offertes par ses coéquipiers. Son homologue insistera également sur la D pour contenir les assauts texans en essayant de limiter leur adresse extérieure. On aura droit à une belle opposition de style entre la troisième meilleure défense de la Ligue et la meilleure attaque.

Cette nuit, c’est surtout le banc qui pourrait faire la différence. Et à ce petit jeu-là, Space City semble deux, voire trois crans au-dessus de son adversaire. Eric Gordon est le meilleur sixième homme de la saison dernière, P.J. Tucker est un défenseur hors-pair et peut envoyer quelques cartouches à distance et Nene a repris du poil de la bête. En face, c’est beaucoup plus pauvre. Sans parler des rotations de Billy Donovan qui sort parfois ses trois stars en même temps. Mis à part Jerami Grant, personne ne franchit la barre de la dizaine de façon régulière chez les remplaçants. C’est pourquoi les incertitudes autour de CP3 et Capela Charo seront déterminantes dans le résultat final de cette rencontre. Si les deux complices de pick-and-roll sont présents, la second unit d’OKC aura du mal à tenir tête aux trois noms cités plus haut.

Après Golden State – Cleveland et Boston – Washington, c’est le troisième remake des derniers Playoffs de la soirée. Il paraît que c’est encore mieux qu’un digeo pour faire passer la bûche.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top