Old-School

Troisième Cavs – Warriors de suite, la nouvelle trilogie de Noël après les Lakers – Heat de Shaq et Kobe

Shaq Kobe
Source image : YouTube

Si la rivalité entre Cavs et Warriors est aisée à comprendre à cause des Finales NBA consécutives, le Christmas Day est aussi un grand rendez-vous qui possédait sa matchup phare pendant trois années de suite, il y a quelques temps.

Souvenez-vous, les anciens ! C’était il y a un peu plus de 10 ans, nous étions jeunes et frêles, nous batifolions dans les prés et étions inconscients de notre chance. Douce époque. Pardon, on s’égare. Avec l’annonce d’un troisième Cavs – Warriors pour le 25 décembre, LeBron et Draymond sont rentrés dans un mini-bouquin d’histoire puisque les duels sous forme de trilogie en décembre sont particulièrement rares. La dernière battle du même genre ? Lakers versus Heat, Shaq versus Kobe, les retrouvailles après s’être bien craché à la gueule. C’est peu dire si David Stern se frottait les mains à l’époque, quand Adam Silver découvrait encore les ficelles du métier et croisait secrètement les doigts pour obtenir un tel bijou médiatique. Après un mariage à fort succès mais à fortes embrouilles également à Los Angeles, O’Neal et Bryant se séparaient et ouvraient la boîte pour sortir quelques punchlines sur l’un et l’autre. Déplacement à Miami pour le mammouth, statu quo à Los Angeles pour le serpent, maintenant qu’on peut se détester publiquement autant régler ça sur un terrain, non ?

La NBA n’hésitera pas une seule seconde et offrira trois opus sur les années 2004, 2005 et 2006. Un premier rendez-vous remporté par le Shaq, face à un Kobe en mode croquage automatique (12/30 au tir). Un second meeting également terminé dans les mains du Heat et notamment grâce à un très bon Papa Payton (21 points en sortie de banc). Puis le fameux jamais deux sans trois, nouveau succès pour Miami et cette fois marqué par une des plus belles performances de l’histoire des matchs de Noël, signée Dwyane Wade (40-11-4-4). La chance qu’on a, aujourd’hui, c’est que Cavs et Warriors se retrouvent le 25 pour “faire le point”. On se jauge, avant de se retrouver quasiment assurément en juin. Alors qu’à l’époque ? La NBA jouait à fond sur l’animosité entre Shaq et Kobe, sauf que le premier jouait le titre et le second jouait le pitre. Esseulé dans son équipe, Bryant croquait à tout bout de champ alors qu’O’Neal tentait de former un nouveau padawan sous son aile. Wade validera la décision de l’hippopotame en étant MVP des Finales de 2006, le Mamba amassant sa haine devant son propre téléviseur. Pour ceux qui n’ont pas vécu cette époque en direct, c’était bien chouette car sans avoir de réseaux sociaux performants, on savait quand même que Shaq et Kobe c’était the rendez-vous attendu. Il fallait donc contenir toute son impatience et relâcher la pression en live, Miami faisant danser les Lakers sans trop de problèmes. Dommage qu’on ait jamais eu de Finales NBA entre ces deux franchises, les deux hommes auraient probablement fini en sang.

Il sera très difficile de rattraper la rivalité Cavs – Warriors sur le jour de Noël, mais nombreux sont ceux qui se souviennent des Lakers – Heat entre 2004 et 2006, lorsque la pression était au max entre Shaq et Kobe. Douce époque, douce époque…


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top